<![CDATA[The Reading List Of Ninie - - Avis / Chroniques -]]>Mon, 23 Nov 2015 12:28:42 +0100Weebly<![CDATA[A.L. Jackson / Plus près de toi, tome 1 : Enfièvre-moi]]>Wed, 19 Aug 2015 15:38:55 GMThttp://thereadinglistofninie.weebly.com/--avis--chroniques/al-jackson-plus-pres-de-toi-tome-1-enfievre-moi

Enfièvre-moi

Photo
Auteur : A.L. Jackson
Serie :  Plus près de toi
Genres : Romance, erotisme
Editeur : City Editions
Collection : 
Publication: 10/ 09/ 2014
Edition: Numérique
Pages : 352
Prix : 13,99€
Rating:

Résumé :

Cela fait six ans qu’Aly n’a pas revu Jared. Mais elle est toujours hantée par ce mauvais garçon dont elle était secrètement amoureuse au lycée. Les années ont passé et elle voudrait dépasser ce fantasme. Mais un jour, en rentrant, elle trouve le beau Jared endormi sur son canapé… L’adolescent est devenu un homme auquel il lui est impossible de résister. Mais c’est un homme en colère qui ne parvient pas à surmonter les drames de son passé. Aly et Jared se lancent dans une passion dévorante. Mais la jeune femme doit-elle tout risquer pour un homme dont les pulsions autodestructrices peuvent les conduire au bord du gouffre ?

Avis de Ninie :

Je suis tombée un peu par hasard sur ce titre qui attendait déjà depuis quelques mois sur ma tablette et je dois dire que je ne regrette pas  d'avoir découvert cet auteur. Outre la plume qui m'a emporté, j'ai aimé la simplicité des mots et du langage qu'elle a utilisé. C'est une bonne traduction il faut le souligner.

J'ai beaucoup aimé l'alternance des POV entre Aly et Jared, sans compter les flash-backs qui ont apportés un plus à l'histoire. J'ai facilement pu m'imaginer leur enfance ensemble et c'était agréable à lire.

Concernant les personnages, nous avons Jared, un jeune homme troublé émotionnellement suite à un deuil. Il culpabilise et a passé les dernières années  à se détruire à petit feu. Après plusieurs années d'absence, il revient à Phoenix et tombe par hasard sur son ancien voisin et meilleur ami Christopher (le frère aîné d'Aly).

Aleena est une jeune femma de vingt ans qui vit désormais avec son frère en colocation depuis qu'elle a entamé des études. Elle se réserve pour son grand amour secret qui n'est autre que Jared. Quand ils se retrouvent, ils vont rapidement et facilement laisser l'amitié qui les unissaient enfants renaître de ses cendres et petit à petit le lien qui les réunit se renforce.

L'auteur nous fait bien ressentir le désespoir du jeune homme, c'était touchant à lire, j'ai eu plus d'une fois la gorge nouée.

Ce n'est pas un coup de coeur, c'est d'ailleurs passé à peu de chose près, je dirais que Jared m'a eu avec sa vulnérabilité et sa fureur, c'est un coup de folie passagé qui m'a fait me jeter sur le tome suivant, trop impatiente de savoir comment ils allaient se sortir de ce bourbier dans le lequel Aly et lui ont décidés de se jeter par amour.

Extrait :

Mais qu’est-ce que j’étais en train de faire ? Tout clochait dans cette situation. Aly à genoux devant moi. En train de me toucher. Elle était tout près, trop près. Je pouvais sentir son haleine et percevais toujours des effluves du gel douche à la noix de coco qui sentait vachement bon et que j’avais utilisé la veille. Bizarrement, il sentait mille fois meilleur sur elle. Ces envies m’assaillaient constamment, et je ne pouvais pas m’empêcher d’imaginer ce que ça ferait d’enfouir mon nez dans le creux derrière son oreille, d’appuyer ma bouche sur sa joue ou emmêler ma main dans ses cheveux. Tout en sachant que c’était une erreur, ce qui pouvait toutefois aisément être remis en question, je cédai. J’en pris un peu.

J’avais toujours été doué pour prendre.

La mèche de cheveux que j’avais entre les doigts était douce comme de la soie contre ma peau calleuse. Mon geste aurait pu être innocent. Je me souvins que je le faisais souvent quand nous étions enfants. C’était juste un signe d’affection pour lui faire savoir que c’était cool qu’elle soit là. Il n’y avait jamais rien eu de plus derrière ce geste.

]]>
<![CDATA[Colleen Hoover / Maybe Someday]]>Tue, 18 Aug 2015 15:03:13 GMThttp://thereadinglistofninie.weebly.com/--avis--chroniques/colleen-hoover-maybe-someday1

Maybe Someday

Photo
Auteur : Colleen Hoover
Serie : Maybe
Genres :  Romance Contemporaine
Editeur : Hugo & Cie
Collection : 
Publication: 7/ 05/ 2015
Edition: Broché
Pages : 350
Prix : 17€
Rating:

Résumé :

À 22 ans, Sydney a tout pour être heureuse : des études passionnantes, le mec parfait, Hunter, et un superbe appartement en coloc avec sa meilleure amie Tori. Jusqu'au jour où elle apprend que ces deux êtres qui lui sont le plus chers lui cachent un secret impardonnable... Sydney décide alors de tout plaquer. Elle se rapproche de plus en plus de Ridge, son mystérieux voisin. Elle vibre lorsqu'il lui joue ses magnifiques mélodies à la guitare sur son balcon. Mais chacun a ses secrets, et Sydney va découvrir ceux de Ridge à ses dépens. Ensemble, ils vont comprendre que les sentiments qu'ils partagent ne leur laissent pas le choix dans leurs décisions.

Avis de Mary :

J'ai attendu longtemps, presque deux mois pour lire ce roman dont tout le monde parlait à l'époque. Les critiques étaient toutes élogieuses et d'autres peu convaincantes. Ne voulant pas me laisser influencer, j'ai attendu et je ne le regrette absolument pas.

Ce roman me permet de compléter mon Challenge Lecture 2015 avec le défi 26 " Un livre avec un triangle amoureux"  et j'ai été ravie de suivre l'histoire de Sydney.

L'histoire débute avec Sydney qui vit en collocation avec Tori, sa meilleure amie. En couple avec Hunter, celle-ci ne semble pourtant pas épanouie à ses côtés. Vivant sa vie dans une routine presque chronométrée, elle prend plaisir néanmoins à écouter son voisin d'en face jouer de la guitare. Touchée par sa musique, elle n'hésite pas à faire ses devoirs dehors, juste pour écouter les accords de ses compositions. Sa musique la bouleverse et l'inspire en même temps. Troublée par ce qu'elle ressent, elle se sent comme une voyeuse. Pourtant, ignorant que son voisin l'observe également, elle n'hésite pas à fredonner des paroles sur les différentes mélodies de ce beau jeune homme dont elle ne distingue que quelque trait et qui semble séduisant à ses yeux. Mais elle est avec Hunter, alors elle tente de ne pas se faire repérer par ce beau jeune homme, dont elle ignore tout. Mais c'est sans compter sur ce dernier, qui lui a demandé un jour son numéro de portable afin qu'elle lui transmette les paroles qu'elle fredonnait sur son dernier morceau. Réticente au départ et persuadée que ses écrits n'ont aucun intérêt, elle va néanmoins les envoyer à Ridge. Une relation s'installe rapidement entre les deux malgré les appréhensions de Sydney. Ridge quant à lui de l'autre côté de son balcon, observe ce qui se passe chez elle et constate que sa colocataire et le petit-ami de Sydney ne sont pas de simples amis, bien au contraire. Déchiré entre la retenue qu'il éprouve, ne connaissant pas suffisamment Sydney, et son honnêteté, il ne sait pas comment lui dire ce qu'il a pu voir. Mais un soir, celui de l'anniversaire de Sydney, il n'aura d'autre choix que de lui dire la vérité. Dévastée et en colère, elle confronte ses deux "amis" et décide de quitter son appartement sur le champ. A la rue et sous la pluie, c'est Ridge, par le biais de sa colocataire, qui va lui offrir une solution de repli en attendant d'y voir plus clair. Mais si cette nouvelle colocation bouleversait la vie de nos personnages au point qu'il ne l'avait même pas imaginé?

Ce roman est écrit de deux points de vue, celui de Ridge et celui de Sydney ce qui nous permet de découvrir ce que chacun d'eux vit, ressent et pense au fur et à mesure du livre. Comme à son habitude, l'écriture de Colleen Hoover est agréable et addictive, nous poussant à tourner les pages, les unes après les autres. Le petit plus qu'elle a ajouté à ce roman et qui pour moi a une importance capitale, est la musique. Présente tout au long du livre, j'ai pris le temps d'écouter chacun des morceaux ce qui donnent par moment plus de profondeur aux émotions et aux mots. Et ça c'est juste idyllique pour moi.

Les personnages de cette histoire sont chacun, à leur niveau, attachants car si nous plongeons dans l'esprit des deux principaux, nous découvrons les personnages secondaires comme Maggie, Bridgette et Warren au travers de leurs yeux avec leur simplicité, leurs sentiments réciproques, les liens qui les unissent, etc.

Sydney est une jeune femme courageuse, honnête, droite et d'une gentillesse inégalable. Ce qui lui a peut-être valu le coup que lui ont joué ses deux "amis". Fière et attachante, on ne peut que l'apprécier. Ses réactions sont d'une justesse impressionnante car dès qu'elle découvre le lien qui unit Ridge à Maggie, elle culpabilise et refuse de se laisser dominer par les sentiments qu'elle ressent pour Ridge. La relation entre elle et Warren, le "frère" de Ridge est tout aussi intense. Ces deux-là apprennent à se connaître et se font face plus d'une fois mais pour autant, l'amitié qui les unit semble être très forte malgré leur rencontre récente. Il y a parfois des choses qui ne s'expliquent pas!

Quant à Ridge, il m'a ému, touché, bouleversé et conquis. On réalise que sa vie n'a rien eu de paisible et que son enfance n'a pas été celle dont tout enfant aurait droit : heureuse et choyée. Pourtant malgré ses handicaps, il a réussi à se construire et à vivre de ce qu'il aime, la musique. Il a créé son groupe avec son frère, les Sound of Cedar, et en panne d'inspiration, c'est Sydney qui va lui redonner l'envie de composer. On sent un homme fragile, sensible et incroyablement fier. Il souhaite vivre la musique mais aussi la ressentir et même si la façon dont il le fait peut paraître maladroite, d'un point de vue extérieur, elle n'en reste pas moins superbe et pleine d'émotions.  On le sent investi prêt à tout pour ressentir ce qu'il ressent aux côtés de Sydney mais en même temps tiraillé par les émotions et les sentiments qui s'emparent de lui en sa présence. C'est un des personnages qui m'a le plus touché, car la bataille à laquelle il doit faire face est loin d'être évidente et pourtant on aspire tellement à ce qu'il bascule tout en douceur et sans souffrance. Et pourtant elle sera là cruellement douloureuse et dévastatrice mais aussi quelque part salvatrice.

Les personnages secondaires sont tout aussi captivants. Warren et Bridget partagent l'appartement de Ridge, tout en ayant une sorte de relation qui ni l'un ni l'autre n'assume, surtout Bridgette. Ces deux-là ont un caractère bien trempé et si l'une est explosive l'autre est un comique de service et j'ai beaucoup aimé leurs interactions avec Ridge et Sydney. Quant à Maggie, on la sent présente de façon omnisciente. Elle est absente par moment mais pourtant sa présence est permanente. Elle est là mais en même temps, elle semble maintenir une distance, peu courante d'ailleurs vu le lien qui l'unit à Ridge, quasi constante. Elle ne veut pas qu'il s'occupe d'elle et on comprend pourquoi au fil des pages. Et j'avoue que cette fille m'a juste bluffé. Elle a une force et un courage que je pourrais envier au vue de sa situation et pourtant malgré la souffrance, elle reste debout et réaliste.

Dans cette histoire, tout a son importance : la musique, les personnages, les évènements, les passés des personnages, les actes et les émotions. La relation entre Sydney et Ridge évolue au fil des pages et on comprend rapidement que ce lien se construit, se solidifie, s'ancre en l'un et l'autre pour finir par être indestructible. Franc et honnête, l'un et l'autre, leurs échanges sont à la fois intenses, bouleversants et sans masque et ont ce quelque chose d'unique qui leur confèrent un éclat particulier. Pleins de force et de sentiments, les moyens de communications employés entre eux nous ouvrent les portes sur leur âme et leur cœur. C'est beau, douloureux parfois mais incroyablement émouvant.

Mais cette histoire c'est aussi celle d'un triangle amoureux. Je ne les aime pas mais je ne les déteste pas pour autant car certains sont très bien menés et j'avoue que celui-ci a été bien mené. Parce que malgré tout cette troisième personne n'est pas laissée de côté, bien au contraire, elle est là. L'honnêteté que Ridge et Sydney possèdent les empêche de basculer, et pourtant malgré eux, leurs émotions restent incontrôlables et inébranlables.  Il est difficile de respecter ce que dicte sa tête quand votre cœur hurle ce qu'il ressent. Alors ils vont avancer sur le fil du rasoir, s'imposant des règles et des comportements pour ne pas flancher, pour ne pas céder. Ils vont se forger une relation basée sur la franchise et l'honnêteté, n'hésitant pas à clamer haut et fort que c'est difficile mais qu'il ne doivent pas céder jusqu'à la rupture, et au départ de Sydney.

En conclusion je dirais que ce roman est un concentré d'émotions qui passent au travers des mots mais aussi de la musique qui rythme sa lecture. C'est une ouverture sur les sons et les paroles qui vous emportent et vous transpercent au point de vous  sentir voler. On s'y croirait dans cette chambre, bercé par les accords de guitare de Ridge et envoûtée par la voix de Sydney puis de Ridge. Le style d'écriture est simple mais efficace! Alors si vous n'avez pas encore basculé, n'hésitez plus, prenez place!!

Extrait :

" Le désir est facile à vaincre. Ce n'est pas aussi facile quand on essaie de remporter une guerre contre son cœur."
]]>
<![CDATA[C'est lundi que lisez-vous ? #43]]>Mon, 17 Aug 2015 15:07:42 GMThttp://thereadinglistofninie.weebly.com/--avis--chroniques/cest-lundi-que-lisez-vous-43
Bon encore une fois deux semaines se sonty écoulées depuis le dernier RDV.
On répond chaque Lundi à trois petites questions :

1. Qu’ai-je lu la semaine passée ?
2. Que suis-je en train de lire en ce moment?
3. Que vais-je lire ensuite ?
  • Rédigé par NINIE

Qu'ai-je lu la semaine passée ?

Ma lecture des deux semaines précédentes. Pas beaucoup le temps de lire comme vous pouvez le constater. Et le pire, je suis en retard dans mes chroniques.

Que suis-je entrain de lire en ce moment ?

Fugue (CODE PHÉNIX - Tome 1) 
Universitaire, Ethan Jones mène une double vie. En tant qu’agent doué de précognition connu sous le nom de Zephyr, il est passé maître dans l’art de la dissimulation et du faux-semblant. Mais lorsque l’existence du programme Phénix est révélée au grand jour, il est contraint de couper les ponts avec ses proches, dont la séduisante Tori Connors, une jeune femme brillante, la seule avec qui il aspire à tomber le masque. 
Quelques années plus tard, ils se retrouvent par hasard à des milliers de kilomètres de là. Cette fois, il n’est plus question pour Tori de se laisser manipuler par Ethan. Si celui-ci lui apparaît toujours comme une dangereuse énigme, son attirance pour lui est intacte. Bientôt, leurs retrouvailles se muent en tentation irrésistible. Cernés par de mystérieux ennemis, Ethan et Tori se lancent dans une course-poursuite désespérée qui va mettre leur sincérité et leur confiance à rude épreuve. 
Pas le genre que je lis habituellement donc j'espère que ça me plaira d'autant plus que je n'ai encore lu aucunes des deux auteurs ;)

Que vais-je lire ensuite ?

Encore rien de prévu, vous pouvez croire ça ? 

Et vous que lisez-vous ?

N'hésitez pas à me le faire savoir en commentaire, ça me donnera peut-être une idée de lecture pour plus tard.
]]>
<![CDATA[Valery K. Baran / Un corps qui danse]]>Mon, 17 Aug 2015 14:47:18 GMThttp://thereadinglistofninie.weebly.com/--avis--chroniques/valery-k-baran-un-corps-qui-danse

Un corps qui danse

Photo
Auteur : Valéry K. Baran
Serie : 
Genres : Erotique
Editeur : Harlequin
Collection :  HQN
Publication: 18/ 06/ 2015
Edition: Numérique
Pages : 31
Prix : 0,99€
Rating:

Résumé :

Il la captive. Il la trouble. Et elle ne peut rien lui refuser.

Liz est subjuguée. Au point d’en oublier de prendre les photos. Mais c’est plus fort qu’elle, dès que ce jeune danseur de capoeira est apparu, elle a été envoûtée. Par la puissance gracieuse de ses mouvements, par les perles de sueur sur sa peau dorée, par son corps ciselé...Il s’appelle Flávio, et il embrase ses sens comme aucun homme avant lui. Alors, quand elle demande une autre séance photo avec la troupe de danseurs et que le responsable lui annonce que seul Flávio est volontaire pour servir de modèle, le cœur de Liz se serre d’excitation et d’appréhension. Mais le danseur a posé une condition : qu’elle porte une jupe...

Avis de TeaCup :

J’ai décidé de me plonger dans les nouvelles du recueil de HQN sur le Brésil pour cadrer avec les températures estivales. Je commence donc ma visite du recueil par « Un corps qui danse ». J’ai déjà lu (et même chroniqué récemment !) Valéry K Baran. Définitivement, j’aime son écriture qui me semble bien travaillée et fluide. Le sujet du « Brésil » est détourné vu que l’histoire se déroule en France et même à Lyon, mais avec une troupe de danseurs brésiliens. L’évocation de la capoeira entre l’art martial et la danse ne pouvait que me parler vu que je connaissais un peu le sujet.

Pour commencer, je trouve que la danse et la photographie sur une nouvelle, c’est une belle idée. Cela fonctionne assez bien, même si « une rafale de trois photos » m’a un peu fait sourire (comme de dire exactement chaque nombre de photos, mais pourquoi ?) bref, on s’en fiche, l’intérêt n’est pas là ! Il est dans une volonté de retranscrire un rythme, une atmosphère et Mme K Baran y parvient assez bien. Certains mouvements de danses sont durs à comprendre sur les descriptions, mais la capoeira est vraiment un art particulier et effectivement décrire certains mouvements semble complexe. On ne se perd pas trop, non plus. Le monde de la photo est assez bien retranscrit lui aussi et on finit par voir certaines scènes par flash successif.

Ce qui est particulièrement bien mené et la comparaison du photographe qui tente de happer le sujet, de le capturer et de rapprocher ça du désir. Même si la nouvelle est courte la scène de sexe qui découle de la confrontation photographique (je ne vais pas expliquer trop, histoire de ne pas spoiler) est vraiment vraiment bien. J’ai trouvé ça immersif, un peu transgressif sans en devenir gênant, j’aurais aimé que ça aille bien plus loin ce jeu. Que ça ne soit que ça. D’où la petite déception que ça s’arrête et continue sur un film narratif plus commun. Un peu comme si après un point d’orgue on repartait sur une gamme classique. Dommage ! Sinon c’était un coup de cœur cette petite nouvelle ! Flavio est cette fois-ci à égalité avec Élise et j’ai aimé les suivre tout autant. Le cru chez Valery K Baran côtoie étroitement la romance. J’ai encore du mal à délimiter si j’en suis contente ou si je le regrette un peu. Sur une nouvelle si courte, j’aurais préféré un coup de folie qu’un coup de cœur, je crois. Ceci dit, c’est romantique, ça parle et c’est vraiment bien mené, donc on passe un très bon petit moment de lecture surtout à un tel prix (moins qu’un café dans un bar ! ) ne boudez pas votre plaisir, lisez « Un corps qui danse ».

Extrait :

  Elle devait reconnaître qu’il captait si merveilleusement la lumière qu’il n’avait vraiment pas besoin d’elle pour briller. Très vite, d’ailleurs, elle n’avait plus pris que lui, négligeant les autres danseurs et les musiciens. Les photos de la répétitions’arrêtaient. Elle fit une pause, faisant tourner de droite à gauche son fauteuil, réfléchissant. Pour une exposition moins prestigieuse, ce qu’elle avait pris pourrait probablement passer ; mais là, elle ne pouvait s’en contenter. Et puis surtout… Elle fit de nouveau défiler des images. En aucun cas elles ne rendaient hommage au spectacle auquel elle avait assisté. Flávio était superbe, dans chacune de ses poses, mais où était le mouvement ? Où était l’aérien ? Où étaient la magnificence, la magie ? Ça ne valait rien ! Ça aurait dû être transcendant et ce n’était que banal !

Dans un geste de découragement, elle laissa tomber le haut de son corps en avant, posant le front sur son clavier.

Lorsqu’elle releva finalement le visage, Flávio la dévisageait sur l’écran, de ce petit regard en coin qu’il avait eu, assorti de ce sourire qui semblait dire : « je sais que les photos que tu es en train de prendre dépassent du cadre de ton travail ».

Elle l’observa plus attentivement.

Ou peut-être disait-il simplement : « Je sais. »

]]>
<![CDATA[Lecture en cours #112]]>Mon, 17 Aug 2015 14:44:07 GMThttp://thereadinglistofninie.weebly.com/--avis--chroniques/lecture-en-cours-112
Fugue (CODE PHÉNIX - Tome 1) 
Universitaire, Ethan Jones mène une double vie. En tant qu’agent doué de précognition connu sous le nom de Zephyr, il est passé maître dans l’art de la dissimulation et du faux-semblant. Mais lorsque l’existence du programme Phénix est révélée au grand jour, il est contraint de couper les ponts avec ses proches, dont la séduisante Tori Connors, une jeune femme brillante, la seule avec qui il aspire à tomber le masque. 
Quelques années plus tard, ils se retrouvent par hasard à des milliers de kilomètres de là. Cette fois, il n’est plus question pour Tori de se laisser manipuler par Ethan. Si celui-ci lui apparaît toujours comme une dangereuse énigme, son attirance pour lui est intacte. Bientôt, leurs retrouvailles se muent en tentation irrésistible. Cernés par de mystérieux ennemis, Ethan et Tori se lancent dans une course-poursuite désespérée qui va mettre leur sincérité et leur confiance à rude épreuve. 

  • Rédigé par NINIE
Contrefugue (CODE PHÉNIX - Tome 2) 
Passionné de moto, Scott est loin d’être le loup solitaire qu’il prétend être. Trois ans auparavant, il était connu sous le nom d’Ace au sein d’un groupe d’élite rattaché à un programme ultra-secret de la CIA. Toutefois, lorsque Scott pressent un désastre qui pourrait, sans son intervention, coûter la vie à des dizaines d’innocents, les pouvoirs extrasensoriels qui le rendaient si précieux aux yeux du gouvernement risquent de le mener à sa perte. 
La journaliste Phoebe Chadwick doit absolument prouver à son rédacteur-en-chef qu’elle mérite de conserver son emploi. En apprenant qu’un mystérieux étranger a déjoué un accident qui aurait pu coûter la vie à de nombreux innocents, dont elle-même, la jeune femme pense tenir le scoop qui va sauver sa carrière. Hélas, le séduisant inconnu ne tient ni à être un héros ni à répondre à ses questions, malgré une attirance mutuelle et irrépressible. Traqué par ses ennemis, Scott ignore s’il peut faire confiance à Phoebe. Jusqu’où sera-t-il prêt à aller pour la garder à ses côtés ? 
]]>
<![CDATA[Amélie C. Astier & Marie Matthews / Hors Jeu]]>Fri, 14 Aug 2015 16:00:49 GMThttp://thereadinglistofninie.weebly.com/--avis--chroniques/amelie-c-astier-marie-matthews-hors-jeu

Hors jeu

Photo
Auteur : Amélie C. Astier & Marie Matthews
Serie : 
Genres : Homoromance 
Editeur : Milady
Collection : Emma
Publication: 17/ 06/ 2015
Edition: Numérique
Pages : 505
Prix : 9,99€
Rating:

Résumé :

Lorsqu’on est footballeur professionnel, ce n’est pas évident de protéger sa vie privée, et encore moins d’assumer son homosexualité au grand jour.
Ça, Wade Perkins l’a bien compris. Capitaine de l’équipe de Manchester, il se fait passer pour un coureur de jupons depuis des années, et ça lui a bien servi – c’est un excellent joueur, et il a la cote auprès des supporters. L’impossibilité de vivre une vraie histoire d’amour ? Il fait avec. En tout cas, c’était ce qu’il croyait, avant l’arrivée dans son équipe de Nikki, une nouvelle recrue. Entre lui et Wade, c’est l’attraction immédiate, mais quel genre de relation les deux hommes pourront-ils nouer sans que cela ne détruise leur carrière et leur vie... ?

Avis de Ninie :

Tout d'abord je tiens à remercier Aurélia et Milady pour m'avoir offert l'opportunité de lire ce livre en m'accordant leur confiance.


Je ne sais pas trop comment vous décrire ma chronique car je suis assez mitigée sur ma lecture. J'ai trouvé le sujet sur l'homosexualité dans le monde du foot fort intéressant, c'était du jamais vu pour moi. Il faut dire que je en suis pas spécialement une grande amatrice du ballon rond. Je trouve même ça idiot de voir 22 mecs courir après un ballon, chacun son truc, mais là c'était surtout de la curiosité vis-à-vis des auteurs que je suis via leur page facebook depuis un moment déjà.

Je n'avais pas encore eu l'occasion de découvrir leurs écrits, alors quand j'ai découvert qu'elles allaient publier un de leur titre chez Milady, je ne pouvais que me lancer dans l'histoire surtout que c'est une homoromance et j'aime de plus en plus lire ce genre. 

J'ai aussi été scandalisée de voir à quel point, elles avaient de mauvaises notes sur amazon, car il n'était précisé nul part que c'était une réédition d'une auto-publication, alors que je suis sûre de l'avoir lu dans la présentation des auteurs. Enfin bref, passons là n'est pas le sujet, mais je trouve ça dommage de ne juger qu'un livre à ça.

Ma lecture est déjà finie depuis quelques jours et j'avoue que j'ai l'impression d'être passée à côté de quelque chose. Comme je le disais le sujet est très intéressant, ça se voit que les auteurs sont calées niveau ballon rond (enfin surtout une des deux d'après les remerciements), d'ailleurs merci pour le glossaire avec les termes, il m'a été très utile n'y connaissant rien en football. Mais j'ai eu une impression de relire souvent la même chose d'un chapitre à l'autre alors que le POV alternait de Wade à Nikki, et habituellement j'aime cette alternance de POV. Là, j'avais du mal à différencier les personnages parfois.

J'ai même eu une copie de phrase d'une page à l'autre, et c'était franchement désagréable, alors quand le personnage de Wade ose répéter qu'il aime allait dans un pub pour regarder un match de football, car il y a plus d'ambiance que chez lui et qu'il aime le contact avec les supporters et qu'il le refait même pas 30 lignes plus tard, je me dit soit qu'il est bourré ou que mon fichier numérique déconne grave. Et en fait non, c'est une erreur de correction éditoriale (dixit l'attachée de presse qui s'est renseignée après mon mail).

Du coup j'ai continué ma lecture complètement perturbée à tel point que j'ai noté tous les petits trucs qui clochaient et ça m'a un peu gâchée la lecture. C'est pour ça que j'ai l'impression d'être passée à coté de quelque chose, car habituellement je repère les fautes de correction mais je n'en fais pas étalage, on est pas des robots ;) 

Mais je n'abandonne que rarement un livre (je dois être maso) et là l'histoire avait vraiment un truc qui m'a donné envie de continuer, ce que j'ai fais jusqu'à la dernière page et je ne regrette pas d'avoir continuer.

Pour les personnages, j'ai une nette préférence pour Nikki qui assume son homosexualité face à sa famille, il a de la chance d'être soutenu ainsi malgré sa différence. J'ai moins apprécié Wade qui se cachait derrière sa façade de séducteur et qui n'hésitait pas à coucher avec des femmes pour cacher sa nature. Ce n'est pas facile, je peux complètement l'assumer, mais pour moi, il n'était pas lui-même, tout ce cinéma, je trouve qu'il a gâché beaucoup de temps pour ne pas être heureux. J'ai aimé le découvrir avec Nikki, il a commencé à me plaire un peu plus, même s'il n'était pas prêt à changer.


Concernant l’histoire, j'ai pas mal  apprécié les moments pendant les matchs, les entraînements, dans les vestiaires. En conclusion, ce titre mérite tout de même 4 étoiles car outre le fait d'avoir été perturbée, j'ai surtout été curieuse de savoir comment ça allait se terminer tout ça.

Extrait :

Entrer dans une nouvelle équipe, c’est comme chercher sa place au sein d’une famille. Il faut savoir composer avec tous les membres sans toutefois s’oublier soi-même.

Je n’ai jamais eu de mal à faire ça, que ce soit dans ma propre famille ou dans une équipe. Je suis quelqu’un de sociable et tant qu’on ne vient pas m’emmerder, il n’y a pas de soucis. Mais malheureusement, dans chaque équipe comme dans chaque famille, il y a cette personne, celle qui est obligée de se montrer, d’attirer l’attention sur elle et le plus souvent justement en foutant la merde.

Un coup d’œil à ma nouvelle équipe et je sais déjà qui est cette personne : Shaun.

Je n’aime pas le regard qu’il a sur moi alors que le coach fait les présentations, il a peur pour sa pseudo-gloire. Mon père m’a toujours appris à me méfier des gens qui ont peur. La peur peut être un bon stimulant : il n’y a de vrai courage que lorsqu’on est terrifié par la chose qu’on affronte. Mais lui, je doute qu’il soit courageux, il serait plutôt du genre à faire ses coups par-derrière. Je détourne le regard du petit con qui va me servir de coéquipier et me concentre sur le reste de l’équipe.
]]>
<![CDATA[Coreene Callahan / DragonFury, tome 2 : Furie de glace]]>Thu, 13 Aug 2015 15:19:10 GMThttp://thereadinglistofninie.weebly.com/--avis--chroniques/coreene-callahan-dragonfury-tome-2-furie-de-glace

Furie de glace

Photo
Auteur : Coreene Callahan
Serie : DragonFury
Genres : Bit-Lit, 
Editeur : Milady
Collection :  Bit-Lit
Publication: 24/ 04/ 2015
Edition: Broché
Pages : 456
Prix : 7,90€
Rating:

Résumé :

Rikar, le dernier dragon de glace, n'imaginait pas qu'une humaine pourrait voler son cœur. Pourtant depuis qu'il a rencontré la détective Angela Keene, il se consume de désir pour elle. Lorsque la jeune femme disparaît, kidnappée par un clan de dragons se nourrissant de l'énergie vitale des humaines, il est prêt à tout pour la tirer de leurs griffes et leur faire payer. Y compris y laisser la vie.

Avis de Korri :

Dès les premières lignes, on retourne directement dans la suite de l’histoire.
La femelle de Bastien s’échappe du clan des razorbacks et retrouve son homme dragon, elle laisse derrière elle une jeune femme avec une énergie supérieure à la normale. Durant la captivité Angela, elle sera l'objet d'expérimentation et torturée.


L’erreur du clan des razorbacks c’est que la jeune femme Angela est la femelle liée de Rikar le capitaine de Bastien du clan des Nightfury.

Angela réussi à s’échapper après les tortures de Lothaire le blessant au visage et à la cage thoracique. Rikar, le fameux dragon de glace - mènera sa quête jusqu'au bout pour sauver Angela et enfin comprendre pourquoi il est tant attiré par elle.

Le contexte est mis en place. L’histoire va nous attacher à ce couple de combattant rikar et Angela.


Deux personnages avec une forte personnalité, Rikar un homme dragon, bras droit de Bastien chez du clan des Nightfury. C'est le dernier des dragons de glace, il a fort caractère est le plus létal des guerriers. Il tient à tous les membres du clan comme ci c’était ses propres frères de sang.

Angela est une femme flic qui a souffert dans sa vie, elle ne se permet aucune faiblesse, elle a un mental d’acier, qui lui permettra de sauver sa vie.


Ce qui change dans ce tome, c’est que l’on ne parle pas que de Rikar et Angela. Il y a aussi la découverte d’un nouvel homme dragon Mac le coéquipier et frère du cœur d’Angela. On découvre aussi le clan des razorbacks, à travers Lothaire. On entrevoit aussi le dénouement de l’histoire de forge un dragon rebelle (qui perd sa femelle dans le tome 01) et qui retrouve son fils et une nouvelle famille dans le clan des Nightfury.

J’ai beaucoup aimé l’histoire tout ce qui fait un bon livre, la romance entre Rikar et Angela m’a donné des frissons. Un tome meilleur que le premier. J’ai hâte de découvrir le prochain tome qui sera sur Mac et Tania.

Extrait :

Il poussa un grognement et resta concentré sur sa cible, le visage braqué vers l’avant, toute son attention rivée sur le Razorback. Le bleu vif de son regard illuminait le rebelle, dessinant une cible à l’arrière de son crâne. Non que cet enfoiré remarquât quelque chose. Non, pas Forge. Le bâtard était trop occupé à se relever tout en gardant son équilibre sur le sol glissant.

Merci, mon Dieu.

Il n’avait aucune intention de rendre la tâche aisée au dragon. Bastian faisait déjà de l’excellent boulot de ce point de vue-là : il s’était interposé et essayait de l’éloigner, lui refusant la satisfaction de vider le rebelle de ses entrailles.

Tout ce dont Rikar avait besoin, c’était d’une chance. Juste une.

Un autre coup de poing à la tête. Quelques-uns en plus dans les reins, et Forge céderait. Et si ce n’était pas le cas, tant mieux. Rikar avait besoin d’un combat. Il avait besoin d’une bagarre qui ferait cesser la démangeaison dans ses poignets et qui lui laisserait des ecchymoses, faisant souffrir son corps autant que son esprit.
]]>
<![CDATA[Lecture en cours #111]]>Thu, 13 Aug 2015 02:41:48 GMThttp://thereadinglistofninie.weebly.com/--avis--chroniques/lecture-en-cours-111
Hantée par Jared depuis ses années de lycée, Aly s’est jetée à corps perdu dans une passion avec ce bad boy quand il est revenu des années plus tard. Elle est désormais prête à construire sa vie avec lui. Mais le jeune homme reste torturé par son trouble passé. Comment peut-il se pardonner ce qu’il a fait à sa famille ? Comment être sûr qu’il ne fera pas souffrir Aly de la même manière ? D’autant que Jared se heurte désormais à des personnes mal intentionnées, à un dangereux mélange de haines et de mensonges. Mais quand Aly est menacée, Jared perd tout contrôle, laissant libre cours à la rage qui lui a valu sa réputation de mauvais garçon. Il va se battre pour protéger Aly. A n’importe quel prix… Leur passion est brûlante, dévorante. Et, surtout, dangereuse comme le feu.
  • Rédigé par NINIE
]]>
<![CDATA[Battista Tarantini / Above all, tome 1 : Embarquer]]>Wed, 12 Aug 2015 14:26:20 GMThttp://thereadinglistofninie.weebly.com/--avis--chroniques/battista-tarantini-above-all-tome-1-embarquer1

Embarquer

Photo
Auteur : Battista Tarantini
Serie : Above all
Genres : Romance Erotique
Editeur : Angels edition
Collection :  Fire
Publication: 25/ 06/ 2015
Edition: Numérique
Pages : 214
Prix : 4,99€
Rating:

Résumé :

Avant, mon créneau c’était la météo. Jusqu’à ce que j’embarque à bord de l’USS Percival Lowell et croise la route d’Andreas Van Allen, pilote de chasse sur ce monstrueux navire. Comme à Hollywood, le capitaine Van Allen est charismatique, frondeur… Terriblement sexy ! Et c’est mon supérieur, que j’ai rencontré dans des circonstances qui me laissent présager le pire, moins d'une heure seulement après mon arrivée... Comment suis-je censée faire la pluie et le beau temps quand je ne rêve que de le démolir ? À moins qu'il ne s'agisse d'autre chose..

Avis de Ninie :

Tout d'abord je tiens à remercier Battista, Tamy et Angels Editions pour m'avoir offert l'opportunité de lire ce livre en m'accordant leur confiance dans le cadre de ce partenariat.

Cette lecture a pour moi un attrait tout à fait particulier, car en fait j'avais eu la chance de découvrir les écrits de Battista, alors qu'elle n'était encore qu'une petite étoile toute discrète, elle avait déjà su me faire vibrer avec Ice, c'est donc avec un plaisir non dissimulé que j'ai accepté la mission qui m'a été donné.

Réalisé la couverture de ce premier tome a été pour moi, une merveilleuse aventure, il faut dire que Battista a des idées plein la caboche. Et j'espère que le mélange de nos deux univers réussira à vous faire voyager d'abord par le regard quand vous visualiserez la couverture et ensuite par votre lecture, car pour moi c'est le cas.

Cela fait déjà quelques jours que j'ai terminé ma lecture, et j'avoue que je ne sais pas comment vous décrire ma lecture car je ne peux même pas dire que j'ai dévoré le livre. C'est plus que ça. En fait, il s'avère que je n'ai pas pu attendre d'avoir mon exemplaire papier, trop curieuse de redécouvrir les personnages dont j'avais si bien aimé les aventures, j'ai fait la lèche chez Battista et Tamy pour avoir l'exemplaire numérique aussi. 

Je ne me suis pas jetée d'emblée sur le livre puisqu'il est sortie en numérique depuis quelques temps, je devais faire retomber la pression pour voir si la couverture avait du succès (et c'est le cas) et maintenant j'ai juste envie de faire languir Battista à cause de la fin de ce premier opus.

Je n'ai pas lu l'extrait du second tome en fin du livre afin de ne pas avoir envie de tuer l'auteur d'ici le mois d'octobre, mais c'est difficile de se retenir surtout que comme je le disais je n'ai pas dévoré le livre, je l'ai englouti, consumé, ravagé, anéanti en quelques heures et maintenant je dois attendre afin de pouvoir lire la suite. Je me console en sachant que je serais la première à savoir à quoi ressemblera la couverture du second opus c'est une maigre consolation.

Je vais maintenant arrêter mes élucubrations pour en venir à l'essentiel, l'histoire écrite par Battista. Elle me fait un peu penser à JAG une série qui passait à la télévision et dont j'ai regardé quelques épisodes ou alors Top Gun que j'avais beaucoup aimé. Et puis surtout l'auteur a joué avec l'attrait des fantasmes des uniformes sur ma petite personne, mais je suis sûre que je ne suis pas la seule dans ce cas.
Donc je dirais que le thème de l'histoire est assez rare et que je suis ravie que l'auteur l'ait abordé car elle a attisé ma curiosité en faisant quelque chose qui sorte de l'ordinaire, ici pas de milliardaire, mais des militaires ;)

Concernant les personnages, Alexi Snow est une jeune femme qui intègre l' USS Percival Lowell pour quelques mois afin de faire ses preuves dans le corps de l'armée et dès son arrivée sur le bâtiment principalement peuplé de spécimens masculins, elle va devoir se démarquer et braver toutes les embûches qui se mettront sur son chemin. Autant vous dire qu'elle n'y va pas par quatre chemins.

Ice alias le Capitaine Van Allen (je casse le mythe mais quand j'ai lu son nom pour la première fois ça m'a fait penser au groupe Van Halen avec son chanteur David Lee Roth qui chante  just a gigolo), Enfin bref, Ice m'a donné le sentiment d'être un véritable mufle. 

Il incarne avec grâce tout l'autoritarisme dû à son rang de Capitaine, et il n'hésite pas une seule seconde à user de son pouvoir pour fermer le clapet d'Alexi. Entre les deux personnages, l'attirance est sauvage et brute, ils se cherchent, se trouvent, exigent et prennent. Et ça fonctionne parfaitement pour donner à l'histoire un truc détonant qui m'a laissé pantoise.

Les autres personnages ont tous un rôle important à jouer dans l'histoire et Battista n'a pas hésité à les mettre sur le devant de la scène afin que chacun rapporte un plus à ce premier tome. Et c'est ce qui a fait que j'ai eu un coup de coeur pour cette histoire, car aussi bien Snow, le doc, Ice, Pierce, Drake ou les autres personnages ont un petit quelque chose qui fait qu'on s'attache à eux. Je vais m'arrêter de radoter maintenant parce que ça doit être ma chronique la plus longue jamais écrite, donc merci si vous êtes arrivé à la fin.

En conclusion, si vous n'avez pas encore découvert cette histoire et que vous souhaitez fantasmer sur quelques pilotes de l'armée cette lecture est faite pour vous ;)

Extrait :

Le Percival Lowell apparut enfin, amarré à l’appontement le plus éloigné. Plus impressionnant encore que je l’avais imaginé. Ses quarante-mille tonnes d’acier s’élevaient à travers la brume et rendaient les bâtiments alentour ridicules, les reléguant tous au statut d’embarcation de plaisance.

Le quartier-maître de seconde classe, qui conduisait la jeep dans laquelle j’avais embarqué à l’entrée de la zone sécurisée du port, me mena au plus près du monstrueux navire, jusqu’à la passerelle qui permettait d’y accéder. Et tandis qu’il déchargeait mes deux énormes sacs et ma valise, je contemplais, bouche bée, le mastodonte.

Mon aventure ne devait durer que trois mois. La réalité matérialisée sous mes yeux me fit cependant l’effet d’une douche froide. N’avais-je pas accepté un peu trop vite cette mission très particulière ?

]]>
<![CDATA[Anna Todd / After, saison 1 ]]>Tue, 11 Aug 2015 18:11:02 GMThttp://thereadinglistofninie.weebly.com/--avis--chroniques/anna-todd-after-saison-1

After

Photo
Auteur : Anna Todd
Serie : After
Genres :  Romance Contemporaine
Editeur : Hugo & Cie
Collection : New Romance
Publication : 02/ 01/ 2015
Edition : Numérique
Pages : 535
Prix : 12,99€
Rating :

Résumé :

Tessa est une fille gentille avec un adorable petit ami, Noah. Elle est décidée, ambitieuse et sa mère veille à ce que cela continue. Mais elle vient à peine de s'installer dans son dortoir d'étudiante qu'elle se heurte à Hardin. Avec ses cheveux châtains ébouriffés, son p... d'accent anglais, ses tatouages et son piercing sur la lèvre, Hardin est vraiment mignon et tellement différent des garçons qu'elle connaît. Mais il est aussi grossier, voire violent et Tessa devrait donc le détester... Ce qu'elle fait jusqu'au jour où elle se retrouve seule avec lui. Quelque chose du caractère sombre d'Hardin l'attire et leur baiser fait naître en elle une passion jusqu'alors inconnue. Il lui dit qu'elle est belle, qu'il n'est pas un garçon pour elle et il disparait, et ce à plusieurs reprises. Malgré la façon dont il la traite, Tessa va chercher au plus profond d'Hardin et derrière ses mensonges qui il est réellement. Plus il la repousse et plus Tessa sera entraînée plus près du gouffre. Tessa a déjà un petit ami parfait. Alors pourquoi fait-elle tant d'efforts pour surmonter sa fierté blessée et les ravages qu'Hardin fait à de belles filles comme elle ? À moins que... ce ne soit ça l'amour ?

Avis de Phika :

Tessa (de son vrai prénom Thérésa, alias Tess) débarque à l'université accompagnée de sa mère et de son petit-ami, Noah. C'est une fille donnant l'air "petite princesse parfaite", robe très classique jusqu'aux genoux, pas de décolleté, accompagnée de petites chaussures.

Quand on découvre son personnage, on l'imagine très bien mais on se dit "Ca n'existe plus ce genre de fille !"

On se rend vite compte que Tessa veut contrôler sa vie, comme sa mère contrôle la sienne. Le seul problème c'est qu'elle s'ennuie dans cette vie. Même son petit-ami est ennuyeux et tout aussi BCBG qu'elle... et trop sage.

Elle partage sa chambre universitaire avec Steph, une fille aux cheveux rouges, pierçings et tatouages, vêtements courts et moulants. Tout l'inverse de Tessa, au point que sa mère veuille la changer de chambre. Malgré tout, elles vont se lier d'amitié.
Steph est très entourée de garçons, à la même allure qu'elle, et qui squattent leur chambre sans demander la permission. Surtout Hardin.

Hardin est aussi beau que désagréable et cru dans ses paroles, avec tout le monde, ce qui rassure un peu Tess. Elle va apprendre à le connaître et à le supporter... à l'aimer et à le
détester...

En fait, ce livre fait plus de 500 pages. Autant de pages qui m'ont tenue en haleine et énervée jusqu'à la dernière ligne. J'ai fini ce tome en tremblant, les larmes aux yeux et remontée contre les amies qui m'ont conseillée de le lire.

C'est une belle histoire, mais Hardin est détestable alors qu'on a tellement envie qu'ils se mettent en couple. Dès qu'une petite flamme s'allume et qu'on y croit, cet enfoiré nous l'éteint. Mais je l'aime bien... et je suis sûre qu'il a de véritables sentiments pour Tessa, enfin à la fin.

Il y a également beaucoup de personnages secondaires. Certains qu'on apprécie (comme Landon et Zed) et certains qu'on déteste (comme Molly et Jace).
Je ne voulais pas lire la suite (5 tomes avec autant de pages) mais la fin m'y oblige.

Extrait :

- Lui parler de quoi ? dit-il d'un ton cinglant.
- De tout ça... de nous.
- Nous ? Tu n'es pas en train de me dire que tu vas rompre avec lui... pour moi,
si ?
Ma tête se met à tourner. Je sais que je devrais descendre de ses genoux, mais je suis paralysée.
- Tu ne veux pas... que je le fasse ?
Ma voix n'est plus qu'un murmure.
- Non. Pourquoi tu ferais ça ? Je veux dire, si tu veux le larguer, vas-y, mais ne le fais pas pour moi.
- C'est juste que... je pensais...
- Je te l'ai déjà dit, je ne sors avec personne, Theresa.
Je me sens comme un lapin pris dans les phares d'une voiture, la seule chose qui me permet de descendre de ses genoux, c'est mon refus qu'il me voie pleurer encore une fois.
- Tu es répugnant.
Pleine d'amertume, je ramasse mes affaires sur le plancher de la voiture. Hardin semble vouloir dire quelque chose, mais il se ravise.
- Ne t'approche plus de moi, à partir de maintenant... et je ne plaisante pas.
]]>
<![CDATA[Lecture en cours #110]]>Fri, 07 Aug 2015 16:14:26 GMThttp://thereadinglistofninie.weebly.com/--avis--chroniques/lecture-en-cours-110
Cela fait six ans qu’Aly n’a pas revu Jared. Mais elle est toujours hantée par ce mauvais garçon dont elle était secrètement amoureuse au lycée. Les années ont passé et elle voudrait dépasser ce fantasme. Mais un jour, en rentrant, elle trouve le beau Jared endormi sur son canapé… L’adolescent est devenu un homme auquel il lui est impossible de résister. Mais c’est un homme en colère qui ne parvient pas à surmonter les drames de son passé. Aly et Jared se lancent dans une passion dévorante. Mais la jeune femme doit-elle tout risquer pour un homme dont les pulsions autodestructrices peuvent les conduire au bord du gouffre ?
  • Rédigé par NINIE
]]>
<![CDATA[Joanna Bolouri / La liste]]>Fri, 07 Aug 2015 16:08:11 GMThttp://thereadinglistofninie.weebly.com/--avis--chroniques/joanna-bolouri-la-liste

La liste

Photo
Auteur : Joanna Bolouri
Serie : 
Genres : Romance Erotique
Editeur : Milady
Collection :  Romantica
Publication: 25/ 02/ 2015
Edition: Numérique
Pages : 480
Prix : 9,99€
Rating:

Résumé :

Des listes, il y en a des tonnes sur Internet : « Les vingt trucs à faire avant de mourir », « Les dix lieux à voir avant d’avoir des enfants pour ruiner votre plaisir ». Tu devrais établir ta version personnelle. Une liste de défis sexuels. Je vais t’aider. Je sens qu’on va bien se marrer.

Phoebe ne se remet pas de sa rupture amoureuse et porte son célibat comme une croix. À la veille d’une nouvelle année en solo, elle dresse la liste des pratiques qu’elle a toujours voulu expérimenter au lit sans jamais avoir l’occasion – ou le courage – de passer à l’acte. Son année sera placée sous le signe du plaisir, du sexe sans contraintes affectives. À première vue, rien de plus simple... Et si le grand amour venait s’en mêler au moment où on s’y attend le moins ?

Avis de Stef :

Ça va être difficile pour moi de vous donner mon avis sur ce livre car il s’avère que celui-ci est très mitigé.

Je ne saurais vous dire si je l’ai aimé ou pas… ça reste encore un mystère! Par certains passages que j’ai lu, je me suis éclatée mais par d’autres, le vocabulaire employé m’a un peu dérangé.

Je dois d’abord vous avouer que ce livre a été une totale découverte, je ne connaissais pas du tout l’auteure. J’ai d’abord été attirée par la couverture. A la fois simple par sa photo et élaborée par sa police d’écriture, je me suis dit que ça pourrait être une lecture fraîche est sexy. Le résumé a confirmé ma première impression.


Nous faisons la connaissance de Phoebe, jeune trentenaire, à travers “son journal intime”. Cette dernière ne se remet pas de sa rupture avec son ex qui lui manque et pour qui elle ressent encore des sentiments malgré sa tromperie de l’année précédente.

De plus, son célibat lui pèse énormément  A l’approche des fêtes de fin d’année et du nouvel an, et elle aimerait se reprendre en main. Inutile pour elle d’élaborer toute une liste de résolutions qu’elle ne tiendra pas pour l’année à venir, elle décide alors de s’en contenter d’une seule et de la tenir, coûte que coûte. Elle va alors remettre en ordre sa vie sexuelle qui est pour le moins déserte depuis sa séparation.


L’une de ses amies, Lucy, au caractère déjanté et à la vie sexuelle bien débridée va l’aider à réaliser une liste de défis qu’elle n’aurait alors jamais oser mais qu’elle se jure de mettre en pratique. Et pour cela, elle se donne douze mois.

Seulement, pour mettre en pratique ces défis pour le moins dépravant, il va lui falloir un homme. Si possible, quelqu’un qui acceptera ses défis sans broncher (Pour ça, ce ne sera pas bien difficile, ce serait comme demander à un enfant s’il veut un bonbon… Non non, je n’exagère pas, cette liste en ferait rêver plus d’un! :))

Bref, après avoir fait un inventaire des hommes à sa disposition, elle arrête son choix sur l’un d’eux. (Je ne dévoilerais pas son prénom, je préfère vous laisser le découvrir :) car pour en arriver là, Phoebe m’a bien fait rire!)


D’ailleurs, je l’ai juste trouvé géniale! Même si par certains de ses choix on aurait envie de la baffer, on retrouve en elle un peu de chacune d’entre nous. On a toute au moins une fois dans notre vie douté de nous ou de notre attirance. Elle a de nombreux défauts, un travail qu’elle déteste et quelques rondeurs qui la font douter de son sex-appeal mais elle dit ce qu’elle pense et elle est drôle.

Il y a cependant une chose qui m’a dérangé chez elle…son langage. J’avais l’impression d’entendre un garçon parler. Même si certains des mots qu’elle emploie sont rigolos, j’ai trouvé certaines de ses expressions un peu dégradantes pour une femme.


A travers son journal intime, on la voit évoluer au fils des jours. Elle nous raconte ses journées, ses appréhensions, nous fait part de ses pensées… Mais surtout, elle nous raconte comment elle s’y prend pour réaliser ses défis. Et c’est ça qui est le plus hilarant dans ce livre! Car bien sûr, ces défis ne vont pas être de tout repos. Elle va vivre des moments inoubliables mais également des moments douteux ou embarrassants, va faire des rencontres improbables et des choix qu’elle regrettera ou pas…

J’avais l’impression de lire le journal intime d’une vraie personne… et je peux vous dire que c’est très amusant de voir que ce qu’elle vit peut très bien se passer dans la réalité… je n’en doute pas une seule seconde! XD (Et je me dis aussi qu’il y a des gens vraiment tordus sur cette planète! MDR ^^)


A travers ces événements et malgré certains de ses mauvais choix, elle va doucement prendre confiance en elle et s’épanouir sexuellement. Ses amis vont d’ailleurs être présents pour elle et l’aider dans sa quête. J’ai adoré Oliver, son meilleur ami, présent pour elle tout au long de cette année (C’est le moins qu’on puisse dire XD). Ensuite il y a Lucy, son amie et collègue qui n’hésite pas à la dépravée un peu plus qu’elle… :). Enfin, il y a Hazel (mariée à Kévin et maman d’une petite Grace) qui est plus réservée mais qui n’en reste pas moins une bonne confidente.


J’ai malheureusement très vite deviné comment toute cette histoire allait se terminer, et j’ai trouvé ça dommage. On voit que l’auteure essaie de nous diriger vers d’autres pistes mais ça n’a pas fonctionné avec moi.

Ce qui m’a dérangé le plus dans ma lecture, outre le langage de Phoebe, ce sont certains de ses défis… je suis assez ouverte d’esprit en général et il m’en faut beaucoup pour me choquer (j’ai tout de même survécu à ma lecture du premier tome de 50 nuances de Grey XD) mais certains de ses défis étaient tout de même sacrément tordus!

Je ne pense pas vouloir relire ce livre un jour mais je ne regrette absolument pas cette lecture :) Je le conseillerais pour la plage (en plus c’est l’occasion avec les vacances :)) ou alors en livre de chevet pour celles qui ont envie d’un peu de fraîcheur et de sexy ou tout simplement pour celles qui ont envie de ce changer les idées.

Extrait :

“Mais rien de plus qu’un peu de tripotage dans une cabine téléphonique exiguë et empestant la pisse de chien. N’est pas superman qui veut.” ~ Phoebe


“ Tu ne vas pas le croire, mais la première chose qu’il m’a dite, c’était: “N’attends surtout pas de miracles. Une fois, ça sera déjà pas mal.” [..] On a tout de même fini par s’atteler à la tache, mais j’ai bien cru qu’il allait me clamser dans les bras. [...] Mais ce n’est pas tout! En me rhabillant, j’ai remarqué une photo de son ex sur la table de chevet. Elle avait assisté à toute la scène!” ~ Lucy

]]>
<![CDATA[Suzanne Roy / Après l'orage]]>Thu, 06 Aug 2015 16:40:38 GMThttp://thereadinglistofninie.weebly.com/--avis--chroniques/suzanne-roy-apres-lorage

Après l'orage

Photo
Auteur : Suzanne Roy
Serie : 
Genres : Romance, Contemporaine
Editeur : Milady
Collection :  Emma
Publication: 15/ 07/ 2015
Edition: Numérique
Pages : 262
Prix : 9,99€
Rating:

Résumé :

En quelques heures, la vie de Charlotte a basculé.
Alors qu’elle est sur le point d’annoncer à son fiancé qu’elle est enceinte, il se tue dans un accident de moto. Elle est désormais seule avec ses interrogations, le vide immense qu’Alex laisse derrière lui, et cette décision impossible à prendre – garder ou non l’enfant.
Dans la tourmente, Charlotte fait de son mieux pour accueillir la famille endeuillée d’Alex : sa mère et son frère, tout juste débarqués d’Angleterre. Très vite, Brenda et Carl gagnent la confiance de la jeune femme, et lorsqu’ils apprennent ce qu’elle essayait désespérément de leur cacher, ils se montrent d’un soutien inébranlable. Charlotte acceptera-t-elle cette nouvelle chance de bonheur qui s’offre à elle ?

Avis de Ninie :

Tout d'abord je tiens à remercier Aurélia et Milady pour m'avoir offert l'opportunité de lire ce livre en m'accordant leur confiance. 

J'attend ce titre depuis la fin du mois de juin quand lors du tea-time Milady la directrice éditoriale de la collection Emma a su si bien me vendre ce roman. Je me suis dit que c'était un titre qui me plairait sûrement beaucoup au vu de toutes les lectures que je fais et effectivement après quelques jours pour me remettre de ma lecture, je peux vous dire que c'est un énorme coup de coeur.

Je tiens aussi à préciser qu'au cours de mes recherches après lecture pour vous écrire mon avis, c'est une réédition du titre "La perte" publié chez Laska en 2014. Je viens tout juste de découvrir l'auteur, c'est son premier écrit que je lis et ça ne sera sûrement pas le dernier, et je dois dire qu'elle a su me toucher au plus profond de moi avec son récit sur le deuil.

Le thème abordé n'est pas un thème facile, l'auteur n'a pas choisi le plus simple pour être apprécié, elle a su me capturer du début à la fin, j'ai vraiment eu l'impression de vivre moi-même ce deuil à la place de Charlotte son héroïne. 

Concernant les personnages de ce roman, nous avons Charlotte qui tient la place la plus importante. C'est une jeune femme qui se retrouve du jour au lendemain seule face à un terrible événement survenu dans sa vie. Fragilisée et abandonnée par le décès de son fiancé Alex, toute sa vie va basculer. 

Elle essaie de faire son maximum pour accueillir Brenda, la mère et Carl, le frère de son fiancé tout autant touchés qu'elle par le décès inattendu. Mais se retrouver seule est une chose que Charlotte ne veut jamais revivre, surtout qu'elle cache à la famille de son fiancé un secret lourd de conséquence. Brenda et Carl vont accueillir Charlotte au sein de leur famille et la soutenir par leur force et leur affection pour elle, la grossesse de Charlotte est un espoir et une lueur pour eux. 

Comme j'en discutais avec TeaCup, j'ai vraiment été profondément touchée par ce qui arrive à Charlotte, car c'est quelque chose qui m'est arrivée personnellement et c'est dur de vivre un deuil, encore plus difficile de se retrouver seule quand cela vous arrive. Pour moi Charlotte est une battante, car elle a su remonter la pente, alors qu'elle est persuadée que tout est de sa faute. Elle se fait de nombreux reproches face à sa façon de vivre son deuil. Quand Brenda et Carl qui étaient là pour la soutenir ont besoin d'elle, elle montre sa détermination et son envie d'aller au-delà de la souffrance. 

L'histoire est bouleversante de réalité, et même si le rapprochement entre Charlotte et Carl pourrait en choquer plus d'une, car tout ça a été rapide, ça ne m'a pas dérangé le moins du monde, car chacun vit son deuil différemment. J'aurais néanmoins aimé en découvrir un peu plus sur Carl, car s'il prend une place importante dans la vie de Charlotte, il est un peu discret dans le roman. 

Vous l'aurez compris, j'ai aimé découvrir les forces et les faiblesses de Charlotte, la façon dont elle surmonte son deuil, la réalité de l'histoire...
Mais j'ai beaucoup moins aimé la perte de l'espoir et de lueur dans cette famille, qui a fait remontée quelque chose que j'ai moi-même du mal à oublier, trop bouleversant de réalité, en général j'évite carrément les histoires avec ce genre de perte.


En conclusion, je dirais juste que Suzanne Roy est une auteur a découvrir si ce n'est pas encore fait et que la Collection Emma publiée chez Milady regorge de jolies découvertes, je vais suivre de très près les prochaines publications.

Extrait :

Je ne connais pas d’endroit plus triste qu’un salon funéraire, surtout lorsque l’on y souligne le décès d’un homme comme Alexander Evans : un homme merveilleux, plein de vie, qui n’avait peur de rien, un adorable fou. Mon Alex. Les gens me serrent contre eux sans prévenir et tentent de me consoler. Pourtant, mes yeux restent secs. C’est étrange, vu le nombre de crises qui m’ont secouée ces trois derniers jours. Ce soir, je suis calme. Tant mieux. Je déteste me donner en spectacle.

Le corps d’Alex, qui fait mine d’être endormi dans son cercueil, ne me rappelle plus rien de l’homme que j’ai aimé. Il ne reste qu’une coquille vide, sans lumière et sans âme. C’est pour cela que je refuse de m’en approcher. De l’autre côté de la pièce, le plus loin possible de lui, j’évite de regarder ce qui ne m’appartiendra plus jamais. Je me contente de répondre aux questions, qui sont toujours les mêmes : il a eu un accident de moto, il a été dans le coma pendant deux jours et il est mort à cause d’une hémorragie que les médecins n’ont pas pu contenir. Les gens insistent : est-ce qu’il s’est réveillé ? Est-ce qu’il a eu le temps de dire quelque chose ? Brenda secoue la tête en pleurant, dévastée par sa réponse à laquelle on ne peut rien. C’est triste. Elle répète qu’elle n’aura pas eu la chance de régler ses différends avec son fils, de lui dire à quel point elle l’aimait et toutes ces choses qu’on regrette quand quelqu’un meurt.
]]>
<![CDATA[Kristan Higgins / Blue Heron , tome 1 :  A un détail près]]>Wed, 05 Aug 2015 14:01:12 GMThttp://thereadinglistofninie.weebly.com/--avis--chroniques/kristan-higgins-blue-heron-tome-1-a-un-detail-pres

A un détail près

Photo
Auteur : Kristan Higgins
Serie : Blue Heron
Genres : Romance, Contemporaine
Editeur : Harlequin 
Collection :  Mosaïc
Publication: 24/ 06/ 2015
Edition: Numérique
Pages : 464
Prix : 13,99€
Rating:

Résumé :

Quand elle débarque pour deux mois à Manningsport, la petite ville des Finger Lakes où vit toute sa famille, Faith Holland a dans la poche une liste ambitieuse de projets : - rénover la vieille grange du domaine familial de Blue Heron - faire en sorte que la ville oublie, enfin, que son ex-fiancé l’a larguée devant l’autel le jour de leur mariage en faisant son coming out (un moment particulièrement bien choisi, non ?) - trouver une nouvelle compagne à son père, lequel pourrait bien vouloir se remarier avec une femme cupide et d’un absolu mauvais goût (pour elle, le comble du chic est de porter une robe à imprimé léopard) - régler ses comptes avec Levi Cooper, le copain ô combien attentionné qui a tout fait pour que son ex-fiancé clame son homosexualité devant la moitié de la ville… Car pour Faith, une chose est sûre : rien, ni le sex-appeal affolant de Levi ni ses magnifiques yeux verts, ne viendra altérer la colère que suscite en elle celui qui, trois ans plus tôt, a fichu sa vie en l’air.

Avis de Korri :

Une jeune femme qui découvre que son ex fiancé a un énorme secret, son ex fait son coming out le jour de la cérémonie de leur mariage.

Faith est une jeune femme très peu sûre de ses charmes et elle n’a pas ou peu confiance en elle, jusqu'à la rencontre de Jeremy. Elle pense de tout son cœur que c’est l’homme de sa vie et ne s’aperçoit de rien. Ils sortent ensemble plusieurs années avant que Jeremy se rencontre et avoue à sa fiancée qu’il est gay.


Sur l’avis de sa grand-mère elle part travaillée à San Francisco, elle essaye durant trois années de guérir son cœur et de refaire sa vie. Après cet éloignement elle décide de revenir pour un projet familial qui lui tient à cœur.

 
Ma lecture a été sympathique et agréable, On ne peut rester insensible à son histoire. Cette lecture débute sur une douloureuse révélation, mais qui dit romance dit histoire d’amour. Lors de son retour elle revoie Levi le meilleur ami de son ex-fiancé qui a forcé Jeremy à lui révéler son secret.


Une relation complexe, mais qui au fur et à mesure de l'avancée de l'histoire semble évidente.


C’est une première lecture de cet auteur, J’ai aimé lire les points vus différents des personnages (un chapitre de Faith et puis un chapitre de Levi. J’ai vraiment apprécié de découvrir les personnages et leurs pensées. Ces passages qu’ils racontent apportent à l'histoire et permettent à celle-ci d'avancer.

Extrait :

Faith s’arrêta devant Chez Hugo, rectifia rapidement sa coiffure, humecta ses lèvres sèches et tenta d’ignorer les crampes qui lui poignardaient le ventre depuis qu’elle avait ouvert les yeux, à 4 heures du matin.

Il était là. Près du comptoir du maître d’hôtel. Ses cheveux étaient noirs et brillants comme une aile de corbeau — il les tenait de sa mère —, et il semblait discuter avec quelqu’un. Oh ! zut ! C’était Jessica. Personne au monde ne la faisait se sentir plus moche que cette fille, qui n’avait sans doute jamais entendu parler des sous-vêtements amincissants Microfiber Slim-Nation.

Pourtant, elle s’était habillée pour l’occasion. Car on ne revoit pas son ex-fiancé gay sans arborer une allure resplendissante. Elle avait donc opté pour sa plus jolie robe achetée à San Francisco : jaune vif, bien coupée, dont le bas était orné de petits bouquets de fleurs en tulle. Là-bas, cette robe la faisait ressembler à un soleil ; mais ici, après avoir vu Jessica en jean slim et pull à col V noir, elle se faisait l’effet d’une élève de maternelle poussée en graine. Enfin… au moins avait-elle mis des escarpins à talons.

C’est maintenant ou jamais, Faith.
]]>
<![CDATA[Cora Cormack / Losing it , tome 3 : Une si troublante attention]]>Tue, 04 Aug 2015 10:11:27 GMThttp://thereadinglistofninie.weebly.com/--avis--chroniques/cora-cormack-losing-it-tome-3-une-si-troublante-attention

Une si troublante attention

Photo
Auteur : Cora Cormack
Serie : Losing It
Genres : Romance, Contemporaine
Editeur : La Martinière J. 
Collection :  
Publication: 04/ 06/ 2015
Edition: Numérique
Pages : 220
Prix : 10,99€
Rating:

Résumé :

S’envoler pour l’Europe à la fin de ses études, sans responsabilités, sans parents… Le rêve ! C’est en tout cas ce que se répète Kelsey Summers pour s'en convaincre. Pourtant, très vite, la fête, l’alcool et les garçons ne parviennent plus à combler le vide qu’elle ressent.

Alors le soir où son regard croise celui du beau Jackson Hunt, Kelsey pense apporter un peu de piquant à ses vacances. Contrairement aux autres garçons, celui-ci garde ses distances, et pour Kelsey, aucun défi n'est plus tentant !

Amoureuse, Kelsey ? Jamais !

Et pourtant…

Avis de Mary :

Je me suis lancée dans cette lecture un peu au hasard. Le tome 1 de cette série ne m'avait pas plus emballée que ça et le tome 2 m'avait au contraire carrément séduite. Alors ayant rencontré Kelsey dans le tome 1 puisqu'elle est la meilleure amie de Bliss, j'ai voulu savoir ce qu'il en était pour elle.

Ma surprise fut d'autant plus grande, qu'en plus de me captiver, ce roman me permet de compléter mon Challenge Lecture 2015 avec le défi 12 "Un livre dont l'action ne se déroule ni en France, ni aux U.S.A., ni au Royaume-Uni (Angleterre, Ecosse, Pays de Galles et Irlande du Nord) et ni en Irlande ". Parce que cette histoire se déroule entre l'Europe de l'Est, l'Allemagne, l'Italie et l'Espagne.

L'histoire débute avec Kelsey qui effectue un voyage en Europe afin de multiplier les expériences, vivre l'aventure et quelque chose hors de commun. Ça c'était tout du moins la version officielle car la réalité est tout autre. On retrouve Kelsey qui sillonne l'Europe depuis une quinzaine de jour en train avec son sac sur le dos. Préférant les auberges de jeunesse à l'hôtel, Kelsey est à ce moment précis à Budapest en compagnie d'étrangers. Les raisons de ce mode d'hébergement sont simples : ennuyer son père mais aussi faire de nouvelles rencontres sans lendemain.  On la retrouve aux bars des ruines en plein Budapest avec trois personnes, Katalin avec qui elle peut parler et deux autres qui ne se comprennent pas, chacun d'eux ne parlant pas la même langue ni l'anglais.  Présente dans ce lieu dans le but de faire la fête, de boire jusqu'à plus soif et de finir avec un homme pour une nuit, Kelsey va croiser le regard Hunt, un homme magnifique au teint mat, à la silhouette athlétique et au regard brulant alors que cette dernière est dans les bras d'un autre. Eloignant le pot de colle présent à ses côtés, elle se dirigea vers le bar. Le moins que l'on puisse dire c'est que leur rencontre fut détonante. Après quelques échanges, Kelsey se rend compte qu'elle n'obtiendra rien de lui et s'éloigne tentant de jouer la carte de la jalousie. Pourtant cette mise en scène ne fonctionnera pas. Déçue et saoule, Kelsey quitte le bar alors que Hunt a disparu. Pourtant alors qu'elle franchit les portes du bar et qu'elle se rue dans un coin pour restituer le trop plein d'alcool qu'elle a ingurgité, ce dernier refait son apparition. Une longue marche débute dans les rues de Budapest sous les confessions de Kelsey. Quant à Hunt il demeure un mystère et lorsqu'il la ramène devant son auberge aux premières lueurs du jour, on espère que leurs chemins se croiseront à nouveau car nulle doute que ces deux-là ont créé un lien dont Kelsey n'a pas même conscience.

Ce roman est addictif car on voyage au gré des émotions et des états d'âme de Kelsey. Perdue et en fuite comme elle, on se rattache à la moindre chose. On partage ses craintes, ses souffrances, son désir de vivre alors qu'elle-même est complètement noyée au beau milieu de ces paysages et de cette foule qu'elle croise mais ne recroisera jamais. L'histoire est complètement narrée du point de vue de Sydney ce qui laisse planer le mystère concernant Hunt. Car oui, cet homme est un mystère même si clairement le secret le plus important qu'il cache est pour moi très facile à deviner. Mais il n'en reste pas moins que ce personnage a un côté secret et torturé qui m'a charmé dès le départ.

Les personnages ne sont pas nombreux, Kelsey et Hunt sont les deux principaux et les autres ne font que défiler même si Kelsey communique à deux reprises avec Bliss.

Kelsey est une jeune femme qui semble pleine de vie, insouciante, curieuse et intelligente. Si ces deux derniers traits de caractères sont vrais les autres sont pourtant un masque. Kelsey est une jeune femme sensible dont la vie, qui semble être en apparence plus ou moins aisée parce qu'il ne faut pas perdre de vue qu'elle voyage aux frais de ses parents, ses relations avec ses parents sont plutôt superficielles. Parce que, comme elle le dit elle-même, ce qui est important dans sa famille c'est ce que l'on voit. Et d'ailleurs Kelsey sait bien cacher ce qui la ronge et la fait souffrir sous un masque d'apparat. Pourtant ce masque va se fissurer au point de dévoiler ce qui cache en dessous, Kelsey est une jeune fille mal dans sa peau, brisée et qui ne sait pas s'attacher. Les blessures profondes qu'elle cache sont indélébiles, on ne peut effacer son passé alors elle va construire son avenir. Loin de sa famille. Ce qui était une fuite au départ devient en quelque sorte un nouveau départ, pour elle. Et c'est Hunt, Jackson Hunt qui va l'aider à lâcher prise malgré ce qu'il cache.

Jackson Hunt est un être mystérieux, au passé trouble. On découvre ce jeune homme de 27 ans au travers des yeux de Kelsey. Ce qu'elle ne devine, ce qu'elle arrive à soutirer de ce jeune homme fragile et pour autant incroyablement patient. On sent qu'il tente de résister à son attirance pour Kelsey jusqu'à ce qu'il ne le puisse plus. Et quand il se lâche enfin, les secrets si sagement gardés, deviennent lourds et finissent par lui exploser au visage. Pour autant, les sentiments qu'il ressent pour Kelsey semblent sincères et il fera preuve de beaucoup de patience envers elle pour tenter de la sortir du marasme dans lequel elle s'est embourbée. Il va l'interroger, le pousser à se poser des questions, lui dire ce qu'il pense quitte à la bousculer et elle le fera aussi mais il ne craquera pas sauf à la toute fin. Jackson est un artiste, car en dessinant, il voit au-delà perçant la profondeur des regards et des attitudes des gens qu'il dessine, comme pour Kelsey. On le sent protecteur et solide malgré son passé et ses secrets.

En bref, c'est un roman durant lequel on ne s'ennuie pas. Les miettes des vies et des ressentis des deux personnages sont savamment distillées au fil de la lecture. On aime aussi le style de l'auteur, simple et incisif. Elle ne cache rien, elle nous décrit chaque sentiment, chaque ressenti, chaque émotion avec précision. On voyage avec les personnages dans des contrées qui par moment semble nous offrir un cadre idyllique que l'on voudrait voir avec nos propres yeux. On sent les personnages libres comme le vent durant cet intermède qui n'appartient qu'à eux jusqu'à la rupture qui les fait basculer l'un et l'autre dans une réalité qu'ils n'étaient pas encore prêt à assumer ensemble. Alors si vous avez envie de découvrir ce que cache Hunt et Kelsey, procurez-vous ce roman car sans nul doute qu'il vous fera voyager et vivre avec eux leur troublante attention. 

Extrait :

" — A toi.

J'étais dépitée, mais nous avions passé un marché, alors j'ai reculé.

Il s'est redressé, a plongé son regard dans le mien et posé son pouce sur ma joue. J'en avais les paupières lourdes de plaisir.

— L'autre nuit, a-t-il commencé, qu'est-ce que tu voulais dire par "fatiguée d'exister"?

Sa question m'est tombée dessus comme une brique, et j'ai vacillé, un peu sonnée.

— Je ne sais pas de quoi tu parles.

J'ai voulu me détourner, mais sa main m'a retenue.

— C'est juste que… quand je te regarde, je vois une fille magnifique, pétillante, curieuse et pleine de vie, et qui a le monde à ses pieds. Mais je crois que c'est une façade. Une image que tu veux donner aux autres.

Paniquée et mal à l'aise, j'ai cherché autour de moi une issue de secours.

— Et j'aime peut-être le mystère, moi aussi, a-t-il continué, parce que je n'arrête pas de penser à ce qui sa cache derrière tout ça, à ce que tu refuses de montrer."

]]>
<![CDATA[Lecture en cours #109]]>Mon, 03 Aug 2015 14:55:06 GMThttp://thereadinglistofninie.weebly.com/--avis--chroniques/lecture-en-cours-109
Wade Perkins est un joueur de football très célèbre en Angleterre, il est aimé, adulé, c’est une star dans son club. Au sommet de sa carrière et dans un milieu où l’image compte plus que le talent, il cache son homosexualité aux yeux de tous. S’il n’a fait aucuns faux pas depuis des années, l’arrivé d’un nouveau coéquipier risque de mettre ses petits secrets en danger. En effet, Nikki est un mec au caractère bien trempé qui ne se laisse pas faire, transféré pour des raisons qui restent assez flous, lorsqu’il débarque, très vite, les deux hommes se lient d’amitié et plus au fil du temps, il est dur de résister à la tentation. Quel avenir pour ces deux sportifs où leur relation est forcément vouée à l’échec. Vivre caché ? Oui mais jusqu’à quand ?
  • Rédigé par NINIE
]]>
<![CDATA[C'est lundi que lisez-vous ?#42]]>Mon, 03 Aug 2015 14:33:53 GMThttp://thereadinglistofninie.weebly.com/--avis--chroniques/cest-lundi-que-lisez-vous-42
Pour une fois, je suis dans les temps pour poster le RDv  du jour.
On répond chaque Lundi à trois petites questions :

1. Qu’ai-je lu la semaine passée ?
2. Que suis-je en train de lire en ce moment?
3. Que vais-je lire ensuite ?
  • Rédigé par NINIE

Qu'ai-je lu la semaine passée ?

Ces trois titres chacun aussi intéressant un que l'autre mais très différents et deux autres titres que je n'ai pas encore chroniqué "Après l'orage" de Suzanne Roy et "Above All" de Battista Tarantini.

Que suis-je entrain de lire en ce moment ?

Rien pour le moment, j'hésite encore à choisir le titre du roman.

Que vais-je lire ensuite ?

Je n'en ai pas encore la moindre idée et c'est la première fois que cela m'arrive ;)

Et vous que lisez-vous ?

N'hésitez pas à me le faire savoir en commentaire, ça me donnera peut-être une idée de lecture. Parce que je sèche pour la première fois sur ce que je pourrais découvrir que je ne connais pas encore.
]]>
<![CDATA[Valery K. Baran / L'initiation de Claire]]>Mon, 03 Aug 2015 08:34:04 GMThttp://thereadinglistofninie.weebly.com/--avis--chroniques/valery-k-baran-linitiation-de-claire

L'initiation de Claire

Photo
Auteur : Valery K. Baran
Serie : 
Genres : Erotique
Editeur : Harlequin 
Collection :  HQN
Publication: 18/ 06/ 2014
Edition: Numérique
Pages : 68
Prix : 1,99€
Rating:

Résumé :

Claire ne saurait pas vraiment expliquer pourquoi elle est venue dans ce club très privé. Peut-être à cause de ce mot mystérieux, qui l’effraye et la fascine à la fois : « donjon ». Peut-être pour oublier qu’elle a offert les plus belles années de sa jeunesse à un homme qui ne les méritait pas. Peut-être pour se trouver elle-même et se révéler enfin. Mais au détour d’un couloir obscur, elle croise un regard. Son regard. Et elle sait que c’est lui. Celui qui l’initiera aux secrets d’un monde où plaisir et douleur sont intimement liés…

Avis de TeaCup :

J’ai profité d’une promo récente pour acquérir la nouvelle de Valery K Baran dont j’avais lu énormément de bien. J’étais donc curieuse de découvrir. J’avais lu sa nouvelle (la première) M/M chez Laska dont je garde un bon souvenir même si c’est loin d’être mon genre de prédilection.

Ici, on parle de BDSM donc soumission/domination, là encore on en a beaucoup lu j’étais un peu inquiète du résultat. Au final j’ai trouvé ça assez réaliste je ne l’ai jamais vécu donc je ne sais pas si « ça donne l’impression » ou si on a bien les deux pieds dans la réalité du milieu, mais contrairement à « Fifty shades » où on a l’impression que l’auteur à lu deux pages Wikipedia et n’a rien compris à l’envie qui pousse « ces gens-là » à faire ça. On sent qu’elle pointe la perversion et qu’elle attend que tout le monde rentre dans le droit chemin (bon, avec quelques fessées pour pimenter et des boules de geisha, soyons progressistes… oui, je n’ai pas fini la saga « fifty shades » et cette opinion n’engage que moi ).

Là, l’accent est vraiment mis sur le pourquoi l’héroïne a envie de faire ça, ce qu’elle cherche et la notion de limites. Tout cet aspect est vraiment intéressant, ça change et c’est bien géré j’ai trouvé. Franchement c’est ce qui m’a le plus intéressée. C’est aussi une nouvelle érotique au langage très châtié. Clairement rien de bien cru ou « sale », ce qui doit aussi exister dans ce milieu, mais on est sur une « initiation »… par contre, très honnêtement des fois j’aurais préféré que ça soit plus cru. Parce que lire « orifice » toutes les deux lignes parce que visiblement, « anus » ou autre n’est pas un terme sympatoche, ça lasse un peu. C’est comme l’histoire de l’éléphant dans la pièce sauf que là les gens diraient bien sûr « pachyderme » !! ;)

Même si cette initiation va assez loin – sans en devenir hardos, je pense que là j’aurais eu du mal – il y a des explications bien pragmatique pour qui ne sait pas à quoi sert un plug anal (et je vous laisse chercher si c’est votre cas ! ou lire la nouvelle).Je pense ça assez réaliste, je ne crois pas avoir quittée ma propre zone de confort, pour reprendre le terme du roman. Et je ne sais pas si  j’en suis contente ou si je le regrette. J’ai toujours peur avec le BDSM d’avoir une petite nausée qui me prends et de ne pas pouvoir terminer le roman. Mais ça m’insupporte aussi quand j’ai l’impression que l’auteur en sait autant que moi sur le sujet et qu’en tout cas, elle s’est documentée vite fait mal fait et ressort grosso modo les archétypes des dix BDSM qu’elle a lu. Pour celles qui ont un souci avec le rapport à la violence/viol, l’auteur insiste bien sur le fait que l’héroïne n’a pas peur, qu’elle accepte pleinement ce qu’on lui fait donc, ça va, ça se lit sans froncer les sourcils. Je pense que cela reste une « initiation » et que ça passera auprès du plus grand monde.

Le deuxième et dernier point qui m’a chiffonnée, le dominateur est présenté comme un homme enfant un peu, très jeune, mais qui maîtrise son job, taquin et très doux puis dur sans paraître non plus impitoyable car on sent bien qu’il est connecté à l’héroïne et s’inquiète de ses réactions. Pour nous le montrer l’auteur alterne même les points de vue… et là ça me chiffonne, soit on alterne souvent et on est équitable… soit on le fait pas. Clairement on reste du côté de Claire et à part certaines scènes pour que Matthieu devienne plus accessible. J’en aurais voulu plus de son côté à lui ou rien.

Il y a un aspect romance assez présent dans l’histoire car c’est bien l’histoire d’une rencontre et pas d’un coup d’un soir (a priori ou c’est comme ça que je l’ai compris), chacun des deux repousse certaines limites et il y a une volonté d’équité de la part de l’auteur. Les deux doivent franchir certaines de leurs limites. Là encore, est-ce vrai ? Je n’imagine pas le monde du BDSM ainsi, mais pourquoi pas, après tout ? Au moins ça donne une nouvelle très sympathique avec laquelle j’ai passé un bon moment. Malgré la longueur j’ai du le lire en trois ou quatre fois, donc je ne peux pas dire que ça soit un coup de cœur et que ça mérite une super note, mais j’ai vraiment hésité entre 4 et 5, pas assez addictif, bien mené, mais manque un brin de magie pour un 5 ou un 6. En dehors de cette histoire « d’orifice » la plume est efficace et maîtrisée on sent des heures et des heures de boulot pour que tout cela soit fluide (peut-être trop par moment ! j’aurais adoré un peu plus de lâcher-prise même si je me plante peut-être je l’avais moins ressenti sur la nouvelle de chez Laska) et si on aime ce genre, à lire. Pour moins de 2€ les amateurs du genre vont passer un bon petit moment de lecture.

Bravo à celles qui ont lu toute la chronique, j’ai déjà fait plus court. Un Mars pour chacune (ou un Twix je ne suis pas « dom’ » je vous laisse le choix de la barre de plaisir… quoi c’était pas drôle cette blague de fin ?? Tant pis.)

Extrait :

– Tu connais le code des couleurs ? reprit-il.

– Non.

– Tu ne connais rien, en fait ?

– Oui.

– Qu’est-ce que tu fais ici alors ?

Comme il s’était tourné vers elle avec une expression d’incompréhension, elle prit quelques secondes pour lui répondre. Elle se décolla du mur où elle avait pris appui et déambula dans la salle. Son regard se porta sur une chaîne pendue un peu plus loin.

– Je veux connaître.

Il eut un sourire. Un son métallique plana tandis que la chaîne qu’elle venait de toucher oscillait lentement.

]]>
<![CDATA[Lecture en cours #108]]>Sat, 01 Aug 2015 13:25:28 GMThttp://thereadinglistofninie.weebly.com/--avis--chroniques/lecture-en-cours-108
Avant, mon créneau c’était la météo. Jusqu’à ce que j’embarque à bord de l’USS Percival Lowell et croise la route d’Andreas Van Allen, pilote de chasse sur ce monstrueux navire. Comme à Hollywood, le capitaine Van Allen est charismatique, frondeur… Terriblement sexy ! Et c’est mon supérieur, que j’ai rencontré dans des circonstances qui me laissent présager le pire, moins d'une heure seulement après mon arrivée... Comment suis-je censée faire la pluie et le beau temps quand je ne rêve que de le démolir ? À moins qu'il ne s'agisse d'autre chose..
  • Rédigé par NINIE
]]>
<![CDATA[Bilan #23 : Juillet 2015]]>Sat, 01 Aug 2015 12:41:20 GMThttp://thereadinglistofninie.weebly.com/--avis--chroniques/bilan-23-juillet-2015
Aujourd'hui, nous sommes le 1er août, c'est donc l'heure du bilan mensuel pour le mois qui vient de s'écouler. 
Je pense que vous avez remarqué que j'ai bien profité de mes vacances, car je n'ai pas lu grand chose (enfin c'est une impression), j'ai surtout profité des beaux jours.
  • Redigé par NINIE

En images :

En chiffres :

  • Les étoiles en moi : 355 pages
  • Kama Sutra à colorier : 96 pages
  • Off the Map, tome 1 : 320 pages
  • Illumination : 384 pages
  • Les mystérieuses, tome 2 : 384 pages
  • Des légumes frais et sains... : 239 pages
  • 200 recettes pour le BBQ : 240 pages
  • Mademoiselle S. : 264 pages
  • Le B.A.BA du Tex-Mex : 144 pages
  • Vampire Nation, tome 2 : 384 pages
  • 100 recettes italiennes : 192 pages
  • Cuisiner les pommes de terre : 120 pages
  • Surrender, tome 3 : 384 pages
  • Free Fall : 368 pages
  • Fight for Love, tome 5 : 348 pages
  • Les loups de Riverdance, tome 2 : 479 pages
  • Etreinte, tome 2 : 333 pages
  • Le cahier de jeu : 240 pages
  • Un amour marqué : 273 pages
  • Etreinte, tome 3 : 324 pages


5871 pages lus et deux chroniques de jeux en plus, comme vous pouvez le contaster je me suis lâchée sur les chroniques cuisine ce mois-ci ;)

In my Mailbox :

Cadeaux, lots de concours ou partenariat SP + 3 livres à rajouter dans ma bibliothèque. Un DVD gagné et 1 cahier de vacances qui va me faire travailler le cerveau.

Achats livresques :

11 livres ont rejoins les étagères de ma biblio, vive les brocantes ;)

Les lectures de l'équipe :

2764 pages de lus en 11 chroniques pour les filles, ça sent les vacances comme vous pouvez le constater. Je voudrais encore une fois en profiter pour remercier Stef et Korri de partager l'aventure avec nous.

]]>
<![CDATA[Felicity Stuart & Emma M. Green / Love me if you can]]>Sat, 01 Aug 2015 09:44:03 GMThttp://thereadinglistofninie.weebly.com/--avis--chroniques/felicity-stuart-emma-m-green-love-me-if-you-can

Love me if you can

Photo
Auteur : Felicity Stuart & Emma M. Green
Serie : 
Genres : Romance Erotique
Editeur : Editions Addictives
Collection :  Adult Romance
Publication: 25/ 06/ 2015
Edition: Broché
Pages : 501
Prix : 14,90€
Rating:

Résumé :

Que feriez-vous si un milliardaire à moto surgissait dans votre vie pour la changer à tout jamais ? Damon Lennox, milliardaire, tatoué et tellement mystérieux, débarque dans la vie rêvée d'Adèle et jette son dévolu sur elle. La Française pensait avoir déjà touché le jackpot : un nouveau départ à San Francisco, un fiancé brillant et fortuné, un restaurant français qui fait le plein chaque soir, des employés quelle considère comme la famille quelle na pas Mais l'attraction entre Damon et Adèle est trop forte et le danger trop grand. La jeune femme va-t-elle tout risquer ? Que cache le milliardaire tatoué ? Qu'est-il vraiment venu chercher ? Si la vengeance est un plat qui se mange froid, la passion, elle, se dévore tant quelle est brûlante. Felicity Stuart donne la parole à ses deux héros dans un écho troublant, gourmand, palpitant. Ce livre comporte des scènes au contenu explicite non adapté au jeune public.

Avis de Ninie :

Tout d'abord je tiens à remercier Maud et les Editions Addictives pour m'avoir offert l'opportunité de lire ce livre en m'accordant leur confiance dans le cadre de ce partenariat.

C'est une nouvelle histoire que je viens de découvrir, j'avais déjà eu l'occasion, de découvrir quelques uns de leurs millionnaires dans d'autres aventures, là c'est un richissime motard tatoué qui est représenté dans ce roman. En général, ils sont toujours propret, en costard cravate, un peu le gendre idéal. Là c'est tout autre car Damon Lennox est un motard tatoué, barbu et sexy.

Et là mon cerveau fourmille car j'ai un petit faible pour les barbus et j'imagine à quoi pourrait ressembler Damon, et puis je craque pour ce que mon imagination à pu trouver. Pour le personnage masculin principale, j'adhère à 100%.
L'intrigue de l'histoire était pas mal du tout, mais ça manquait quelque peu d'actions, je m'attendais à un revirement de situation, à quelque chose d'autres, là après les révélations c'était limite prévisible.

L'histoire était en fait principalement basée sur le couple Damon /Adèle, sur leur rencontre, sur la naissance de leur couple (malgré le fait qu'Adèle soit déjà en couple) mais franchement Melville Cooper, yeurk rien que son nom fait pas envie.

Mais passons un peu à l'histoire décrite dans ce roman, nous découvrons Adèle, une jeune française qui a suivi son fiancé Melville Cooper à 9000 km de chez elle pour un nouveau départ à San Francisco. Dès le début, Melville est une enflure, il traite Adèle de la pire des façons, en la snobant quand elle a besoin de lui, en la traitant de moins que rien qui ne serait arrivé à rien sans lui.. 

Adèle est loin d'être épanouie, elle est prête à se marier avec son fiancé qui la délaisse, mais n'est pas insensible au charme du motard sexy qui vient dîner tous les jours à la table d'"A la folie"  le restaurant qu'elle gère avec une équipe du tonnerre.

Les personnages secondaires de Violette (la pâtissière) et Blake (le cousin de Damon) sont très intéressants, j'ai pris pas mal de plaisir à découvrir leurs prises de bec constantes et j'ai trouvé qu'il faudrait un livre spécialement qui leur soit dédié, je le lirais sans hésiter dans ce cas là, tellement ils se cherchent. Bon mon voeu est exaucé puis que j'ai vu que c'était déjà le cas avec la série "Kiss me if you can".

En conclusion, j'ai aimé découvrir cette nouvelle série que je ne connaissais pas (il faut que je me remette à jour), mais il me manquait un peu plus d'actions pour mériter un coup de coeur.
  • Chroniqué par NINIE

Extrait :

Plus idéalisé, tu meurs ! Ça, c’est la soirée telle que je l’aurais rêvée… Je publie mon nouveau billet de blog en repensant à la réalité. Les clients ont commencé à se plaindre du vent vers vingt-deux heures et j’en ai entendu plus d’un demander pourquoi on ne pouvait pas rentrer à l’intérieur – parce que ce n’était pas prévu, parce qu’un banquet, c’est dehors, et parce que rien n’était prêt dedans ! June a dû soupirer et lever les yeux au ciel au moins cent fois en l’espace de quatre heures, marmonnant sans cesse « Ruben va me le payer ». Dans la salle de repos, Bernadette s’est fait les dents sur le pied de la table basse en bois, que j’ai retrouvé déchiqueté, puis a dû s’écrouler sur le canapé qui lui est strictement interdit, vu les millions de poils qui y sont maintenant incrustés. Je ne compte pas les verrines et les coupes de champagne qui se sont fracassées sur le sol de la terrasse sans que personne ne prenne la peine de ramasser les bouts de verre. Saul a frôlé la crise de nerfs en cuisine et a renvoyé Billy à trois reprises – j’ai dû le supplier trois fois de rester en lui promettant de l’augmenter. Violette a disparu avec un grand blond, que j’avais pourtant vu arriver accompagné. Et Melville a débarqué au plus mauvais moment : il n’a pas arrêté de me demander en riant si ce « chaos » était normal et si c’était ça, que j’appelais un « banquet à la Française ». Sauf que c’était un moment où, moi, je n’avais pas du tout envie de rigoler. Ni envie qu’il soit là, en fait.
]]>
<![CDATA[Samantha Young / Dublin Street, tome 3 : Jamaica Lane]]>Fri, 31 Jul 2015 14:22:21 GMThttp://thereadinglistofninie.weebly.com/--avis--chroniques/samantha-young-dublin-street-tome-3-jamaica-lane

Jamaica Lane

Photo
Auteur : Samantha Young
Serie : Dublin Street
Genres : Romance 
Editeur : J'ai lu
Collection : Best
Publication: 08/ 07/ 2015
Edition: Numérique
Pages : 381
Prix : 11,99€
Rating: 

Résumé :

Manque d'assurance, complexes obsédants... Olivia Holloway ne peut envisager une seconde de flirter avec qui que ce soit. Pourtant, cet étudiant de troisième cycle, qu'elle croise souvent a la bibliothèque de l’université d’Édimbourg - ou elle travaille -, la trouble profondément. Mais comment enjôler un homme quand on n'a aucune expérience ? Nate Sawyer, son meilleur ami, a la réponse a la question. Véritable tombeur, il attire dans son lit n'importe quelle fille en un clignement d’œil. Aussi Olivia accepte-t-elle, lorsqu'il se propose de lui enseigner l'art de la séduction. Mais en consentant a ce petit jeu, ne risque-t-elle pas de se perdre irrévocablement ?

L'avis de Stef :

Voilà plusieurs jours que Jamaïca Lane était dans ma PAL et j’étais très impatiente de le lire. J’ai découvert les écrits de Samantha Young il y a quelques mois déjà avec Dublin Street et London Road. Je n’avais pas eu de coup coeur, mais je les avait suffisamment appréciés pour avoir envie de les relire. Je m’étais donc dit que c’était l’occasion de faire une relecture avant Jamaïca Lane… mais ce petit dernier était là à me faire de l’oeil… et comme je suis trop faible, je n’ai pas résisté. (décidément trop gourmande Stef….oups)

Je me suis dit: “Tu as une PAL longue comme le bras, qu’est-ce que tu vas t’embêter à faire une relecture?! Lis-le et tu verras si tu n’a pas oublié le principal des tomes précédents”.

Je peux vous dire que tous les souvenirs me sont revenus en lisant Jamaïca Lane :)

Donc comme vous pouvez le constater, ce tome nous raconte les aventures d’Olivia (la fille de Mick, l’oncle tant apprécié de Jo et Cole) et de Nate (l’ami de Cam, que l’on a pu apercevoir dans le tome précédent). Entre London Road et Jamaïca Lane, ces deux personnages se sont lier d’amitié et sont devenus meilleurs amis.

Olivia, du haut de ses 26 ans, est une femme adorable, rigolote et secrètement amoureuse de son meilleur ami Nate. Elle semble toujours souriante et de bonne humeur. Mais sous cette façade se cache un mal-être très profond. Sa timidité maladive et son absence totale de confiance en elle l’empêche de construire une relation amoureuse avec qui que ce soit. Il faut dire qu’elle n’a quasiment aucune expérience en matière de sexe. Sa mère étant tombée malade durant son adolescence, Olivia n’a pu profiter des premiers amours de jeunesse, préférant rester à son chevet. Et ce Benjamin, qu’elle croise régulièrement à la bibliothèque du campus, l’attire beaucoup. Elle envisagerait bien une relation avec lui - à défaut d’en avoir une avec Nate - mais lorsqu’il lui adresse la parole, elle se tétanise totalement.

En ce qui concerne Nate… il est beau comme un dieu, il le sait parfaitement et il en profite. A l’inverse de sa meilleure amie, il a entièrement confiance en lui et accumule les conquêtes… c’est un homme hilarant qui ne censure pas ses paroles. Il m’a bien fait rire durant ma lecture!

Un peu geek à ses heures perdues, il est chroniqueur de films et de jeux vidéos. Derrière sa totale confiance en lui se cache cependant un énorme sentiment de tristesse… tout comme Olivia, il a perdu un être cher…

Lorsque l’on découvre pourquoi il se comporte de cette manière envers les filles, on éprouve un énorme élan de tendresse envers lui (du moins, c’est ce que j’ai ressenti). C’est un ami loyal sur lequel on peut compter.

Lors de ses séances de films régulières avec Olivia, on voit qu’ils se ressemblent énormément sur différents points. Ils sortent tout deux des phrases hilarantes, mais surtout, on se rend compte qu’ils sont vraiment attachés l’un à l’autre…

Lorsqu’Olivia avoue à Nate son blocage face à Benjamin, celui-ci se fera un plaisir de lui enseigner les bases de la séduction en instaurant des leçons d’apprentissage (moi je dis ça je dis rien hein… mais Olivia joue avec le feu... aussi beau soit-il... faire des choses coquines avec son meilleur ami dont elle est secrètement amoureuse... ça peut mal finir...)

J’ai eu quelques petites pointes de déceptions dans ce tome…

Tout d’abord, j’aurais aimé avoir quelques POV de Nate. Même s’il ne filtre jamais ses paroles, qu’il dit toujours ce qu’il pense et qu’il se confie beaucoup à Olivia, je l’ai trouvé très secret... J’aurais terriblement apprécié connaître quelques événements de son passé via ses pensées…

Certaines des réactions d’Olivia m’ont en plus, parfois “irrité”... je l’ai trouvé parfois égoïste et un peu girouette… (pas taper moi hein… je sais que certaines ont plutôt éprouvé l’inverse, que c’était plutôt Nate l’égoïste. Mais bon... comme Nate ne peut se défendre avec ses POV... je le fais à sa place! NA! XD). De plus, j'ai trouvé son initiation à la séduction trop rapide : on passe vite d'un extrême à l'autre et on a l'impression qu'elle n'était pas aussi timide qu'elle prétendait l'être...

Malgré ces petits aspects négatifs, je l’ai plutôt trouvé addictif ce tome (je l’ai dévoré d’une traite en quelques heures… il n’a pas résisté à ma gourmandise XD)

Et gros point positif de ce livre: les personnages secondaires! L’auteure ne les a pas oubliés (On retrouve Braden, Adam et Cam... youpiiiiiiiii ^^ Ben quoi? ce sont mes chouchous aussi XD)

Pour celles qui ont adoré le couple Joss & Braden, vous serez heureuses de les retrouver durant leur mariage. Vous aurez également droit à une petite crise de couple qui les caractérise tant :)

En ce qui concerne les couples Ellie & Adam et Jo & Cam, on les retrouve nageant dans le bonheur…

Et enfin, j’ai tout particulièrement apprécié retrouver Cole et Hannah! Ce que l’auteure nous raconte sur eux laisse place à une belle ouverture. Je ne serais pas contre deux autres tomes les concernant :)

Bref, Jamaïca lane n’a pas été un coup de cœur. Ce n’est pas non plus mon préféré de la série mais je l’ai tout de même beaucoup aimé :) Je ne serais pas contre une relecture dans quelques mois :)


Extrait :

The Proclaimers chantaient à tue-tête qu’ils étaient prêts à marcher cinq cents miles, puis cinq cents de plus, pour être ceux qui se présenteraient à ma porte. Honnêtement, ça m’allait droit au cœur.

— Tu vois ? (Je fis de grands gestes.) Juste là, il y a deux types qui ont très bien compris de quoi il s’agissait !

Nate m’attrapa par les hanches tandis que je me prenais légèrement les pieds dans la table. Son visage si beau était un peu trouble, mais je distinguais malgré tout son sourire.

— Et de quoi il s’agit ?

Je posai les mains sur ses épaules et m’inclinai devant lui.

— D’amour, Nate. C’est toujours de ça qu’il est question. Toujours. (Je haussai tristement les épaules et, oui, j’étais très saoule.) Ce qui revient à dire que je n’ai absolument rien du tout.

— Oh, oh. L’alcool gai se transforme en alcool triste. Je crois qu’il est temps que je te ramène, mon ange.

]]>
<![CDATA[Charles Sheehan Miles / Les soeurs Thompson, tome 4 : N'oublie pas de respirer]]>Thu, 30 Jul 2015 09:11:04 GMThttp://thereadinglistofninie.weebly.com/--avis--chroniques/charles-sheehan-miles-les-soeurs-thompson-tome-4-noublie-pas-de-respirer

N'oublie pas de respirer

Photo
Auteur : Charles Sheehan Miles
Serie : Les soeurs Thompson
Genres : Romance Contemporaine
Editeur : Cincinnatus Press
Collection : 
Publication: 16/ 06/ 2015
Edition: Numérique
Pages : 300
Prix : 3,89€
Rating: 


Résumé :

La vie d'Alex Thompson suit le script. Etudiante en droit à l'université de Columbia, elle est concentrée sur ses notes, sa vie, son avenir. La dernière chose dont elle ait besoin est de reprendre contact avec celui qui lui a brisé le cœur. Dylan Paris rentre d'Afghanistan grièvement blessé et il sait que la seule chose qu'il ne peut pas se permettre est de traîner Alex dans sa vie chaotique. Quand Dylan et Alex sont assignés à la même mission de travail-études et forcés à travailler côte à côte, ils doivent mettre en place de nouvelles règles pour ne pas s'entre-tuer. Le problème est qu'ils n'arrêtent pas d'enfreindre les règles. La première règle et de ne jamais, jamais parler de comment ils sont tombés amoureux.

L'avis de Mary :

En effet, ce roman écrit par Charles Sheehan-Miles me permet de compléter le défi 2 "Une romance écrite par un auteur masculin"  et m'a permis aussi de découvrir une plume, qui, je dois le dire est beaucoup plus agréable en VO qu'en VF.

Ce roman est en réalité le tome 4 d'une série nommée "Les Sœurs Thomson" mais il peut se lire sans pour autant avoir lu les 3 précédents et personnellement ça ne m'a pas gêné!!

L'histoire débute avec Alex. Cette jeune fille a vécu une rupture douloureuse avec un dénommé Dylan dont elle semble avoir du mal à se remettre malgré le soutien de Kelly sa meilleure amie.  Cette dernière doit entrer à l'université et pour financer ses études, Alex s'est inscrite dans un programme de "travail-étude" pour financer ses dernières. Alors qu'elle doit entrer le lendemain, le service d'aide financière la contacte pour lui annoncer que la mission pour laquelle elle s'était portée volontaire ne pourra avoir lieu et qu'une autre mission lui a été affectée. Elle se retrouve donc engagée comme assistante de recherche pour un auteur-résident. Ne sachant pas trop en quoi consiste cette nouvelle mission, elle doit se présenter auprès de cet auteur deux jours plus tard. En parallèle nous faisons la rencontre de Dylan. Ce dernier semble avoir une enfance chaotique a rapidement sombré dans l'alcool jusqu'à ce que sa mère le mette dehors et qu'il décide de reprendre sa vie en main. Après avoir repris le chemin de l'école et obtenu les diplômes qu'il souhaitait, Dylan s'est engagé dans l'armée. Son retour brutal sur le sol américain, il le doit à une bombe qui a explosé alors qu'il était en mission en Afghanistan.  Démobilisé suite à ces blessures, le programme de l'armée lui a proposé de reprendre ses études. C'est ainsi qu'il se retrouve inscrit à l'université de Colombia. On découvre rapidement que Dylan n'est pas très à l'aise avec cette idée car ce dernier ne souhaite pas rencontré une personne qui semble étudier dans la même faculté que la sienne. Bien entendu, alors qu'il se rend à son rendez-vous avec Mr Forrester, l'auteur-résident, pour sa mission "travail –études", il tombe sur la personne qu'il ne souhaitait pas croiser, Alex. Leur rencontre est bien entendu explosive et surtout très tendue et pourtant…

Cette histoire présente tous les clichés de ce genre. Deux personnes qui se sont aimés, puis que la vie a séparées et qui se croisent à nouveau alors qu'ils éprouvent l'un envers l'autre beaucoup de rancœur et de colère. Bien entendu, on se doute de la façon dont ça va se finir et je ne vous dirais pas le contraire!! Pourtant j'ai voulu voir la façon dont l'auteur avait construit ses personnages et découvrir peut-être quelque chose de surprenant. On sent beaucoup d'émotions et de la tendresse aussi à certains moments mais à d'autres les clichés reviennent au galop et ne créent aucune surprise…

Ensuite il y a le style de l'auteur, simple parfois trop simpliste d'ailleurs ce qui pourrait m'amener à penser qu'il s'agit d'une ébauche non retravaillée. Etonnée par ce style et par le récit, j'ai voulu aller voir la version originale et j'ai trouvé que la traduction avait été bâclée. Je ne parlerais même pas de la syntaxe et de la cohérence (certaines phrases ne veulent rien dire, en français tout du moins). Pourtant le style reste le même comme une ébauche non achevée ou non retravaillée en français comme dans la version originale.

Pourtant il y avait de la matière avec l'histoire d'une part mais aussi avec les personnages qui sont intéressants même si, pour moi, ils sont peu exploités.

Alex est une jeune fille issue d'une famille aisée et d'un milieu social élevé puisque son père est diplomate et que cette dernière a bien entendu suivi les traces de son père en s'engageant dans des études de droit. Pourtant Alex est aussi une rebelle et un brin, attachante. Elle traîne derrière elle, une histoire qui a commencé durant un voyage en Europe lors de son année de seconde et qui s'est achevé sur un malentendu. Alex rêveuse, est tombée amoureuse de Dylan, de quelques années son aîné et n'a cessé de l'aimer même si elle semble décider à lui faire payer la façon dont leur histoire s'est terminée. Cette jeune fille m'a par moment énervée dans ses réactions ne sachant pas trop si elle doit céder ou si au contraire elle souhaite se battre. Hésitante et inconstante, c'est le personnage qui m'a le moins convaincu.

Quant à Dylan, c'est un jeune homme chamboulé et rongé par la culpabilité. On sent un énorme vécu qui pèse sur ses épaules et notamment la perte de son meilleur ami en Afghanistan dont il se sent responsable. Après avoir affronté une famille déstructurée, il s'est battu pour s'en sortir avant de prendre des décisions qu'il semble regretter les unes après les autres jusqu'à aujourd'hui. On le sent paumé et en état de mal-être permanent. Bien entendu le choc post traumatique lié à son retour de la guerre y joue pour beaucoup mais il est surtout persuadé qu'il aurait mieux valu qu'il meure là-bas au lieu de revenir. Mais néanmoins on le sent prêt à soulever des montagnes pour retrouver un peu d'autonomie et redevenir celui qu'il était avant, même s'il a conscience que rien ne sera plus jamais comme avant. Du coup je m'attendais à plonger dans la psychologie de ce personnage mais aussi le découvrir de façon plus approfondie mais ce ne fut pas le cas pourtant je m'y suis attachée en quelque sorte. Il m'a touchée et émue car quelque part ses interrogations sont compréhensibles : comment quelqu'un comme elle pourrait-il vouloir de moi qui suis cassée et complètement détruit? Le retour des soldats et ce rejet quasi omniprésent des êtres proches et de ceux qu'on aime est bien réel. Car même si on est plus sur le terrain, la guerre et ses scènes abominables restent gravées dans le subconscient, aux aguets en permanence! Alors son attitude ne me surprend pas et il est le personnage qui m'a le plus touché même si j'aurais aimé qu'il soit plus étoffé!

En conclusion, je dirais que c'est une belle histoire même si prévisible. Je ne pourrais pas dire que j'ai aimé ou détesté. J'ai passé un bon moment avec Dylan et Alex et l'alternance de point de vue permet quelque part de donner du souffle à une histoire qui par moment s'épuise à cause de ces erreurs grammaticales et syntaxiques.  Pourtant on passe un agréable moment aussi court soit-il.

Alors je ne vous recommanderai pas ce livre mais je ne vous dirais pas non plus de ne pas le lire parce que même si tout est prévisible, l'histoire est touchante et prenante!!

Extrait :

"Il a secoué la tête, rapidement, puis a marmonné "Blessure au cerveau. Je suis pas sûr de pouvoir finir mes études. Je suis pas…" Il a essayé de dire quelque chose d'autre, puis s'est arrêté. Je l'avais vu faire ça plusieurs fois les semaines passées. Il disait quelque chose puis se renfermait. Il a fermé les yeux, ce qui accentuait ces cernes, et a pris quelques inspirations. Puis il a dit : "Je suis pas… intelligent. Pas comme je l'étais. J'oublie des choses".

Oh Dylan. J'ai dû cligner des yeux pour stopper mes larmes.

"Peut-être que je peux aider." J'ai dit tout bas.

S'il te plait dit oui. Ok Kelly avait raison. Je l'aimais toujours, et de le voir comme ça, dans une mauvaise journée, me donnait envie d'aller dans un coin tranquille et pleurer. Pitié faite qu'il guérisse. Et mon Dieu, protégez mon cœur, parce que je supporterais pas qu'il soit brisé à nouveau.

Il a secoué la tête.

— Je sais pas.

— Et bien penses-y.

— Il y aurait une chose, il a dit dans un chuchotement rauque.

— Quoi?

— Mon docteur dit… que je devrais recommencer à courir. Et… bien… t'as vu comment je marche. J'ai besoin d'un chaperon. En gros quelqu'un qui me suivrait et appellerais les secours si je tombais.

— Tu veux que… je coure avec toi?

Il a hoché la tête. Ses yeux se sont détournés de moi comme s'il cherchait une sortie de secours, puis il m'a regardé à nouveau.

— Ecoute j'aurais pas dû demander. C'est juste qu'il n'y a personne que je connais vraiment ici.

Mon cœur aurait pu s'arrêter.

— Je serais ravie d'aller courir avec toi Dylan. Quand?

— Demain? A six heures?

— Du matin?

— C'est trop tôt?

Oui

— Non c'est parfait.

Bon Dieu, mais qu'est-ce que j'étais en train de faire?"

]]>
<![CDATA[Katy Evans / Fight for Love, tome 5 : Ripped]]>Wed, 29 Jul 2015 10:34:41 GMThttp://thereadinglistofninie.weebly.com/--avis--chroniques/katy-evans-fight-for-love-tome-5-ripped1

Ripped

Photo
Auteur : Katy Evans
Serie : Fight For Love
Genres : Romance Erotique
Editeur : Hugo & Cie
Collection : New Romance
Publication: 02/ 07/ 2015
Edition: Broché
Pages : 348
Prix : 17€
Rating: 

Résumé :

Pandora, la copine gothique de Brooke et Mélanie, pensait que le chagrin d'amour qu'elle avait vécu à cause de son ex, rockeur et bad boy, était loin derrière elle. Mais le voilà de retour en ville pour le plus gros concert de l'année. Elle le déteste tellement qu'elle ne résiste pas à l'idée de lui faire un gros canular durant le concert, accompagnée pour cela de Mélanie. 

Mais alors qu'elles sont arrêtées par la police et qu'elle se retrouve face à son ex, toujours aussi magnifique, des tas de sentiments remontent à la surface, auxquels elle ne s'attendait pas. Elle ne s'attendait pas non plus aux conditions de la liberté sous caution : Mélanie est autorisée à rentrer chez elle alors qu'on place Pandora dans une situation périlleuse, beaucoup trop proche de son ex. Cette proximité physique la torture, tout en faisant renaître la passion qu'ils ont partagée et qu'importe à quel point elle le déteste, il l'obsède toujours autant. 

Entre détestation et obsession, la frontière est souvent mince...

Avis de Korri :

Quand, j’ai découvert le personnage du livre, je suis resté un peu sceptique.

Durant les autres tomes Pandora était très discrète.
Et pourtant dès les premières pages on découvre une jeune femme très mal dans sa peau avec un passé compliqué.
Une jeune femme qui hait les hommes et qui ne croit pas à l’amour.


Au retour de son ex en ville après 6 ans, elle décide de se venger.

Cet acte va les emmener sur des montagnes russes entre le passé et la réalité. On va découvrir leur passé et les malentendus et leur non-dit qui ont engendré leur séparation.

À travers ce livre, je suis passée du rire à la tristesse. J'ai apprécié l’histoire de Pandora et de Kenna.
Il y a juste la fin, elle m'a laissé sur ma faim, l’imaginaire prend la relève.
J'ai eu un grand plaisir à parcourir ce livre. C’est un des meilleurs tomes de la saga. 


Extrait :

– Alors, tu l’as baisée dans le placard ?

Les jumeaux ! Ouais, ces deux cons ont bu trop de Jägerbombs et de Lemonshots.

– Vous deux, les petits cons, vous allez vous faire baiser, par moi.

Je pousse d’abord Lex, puis Jax me pousse, et nous continuons à nous pousser les uns les autres jusqu’à la suite. Je m’écrase sur le canapé et les filles arrivent derrière, des doigts manucurés courent sur mes bras et mon torse.

– C’est vraiment une pute, chuchote l’une.

– Et elle n’est pas si jolie que ça, dit l’autre.

Mon ventre se tord de besoin. Pas si jolie que ça ? Je ne vois qu’elle, putain. En ce moment même. Dans ma tête. Des cheveux noirs, des yeux foncés liquides, cette bouche qui me fait visiblement autant bander que lorsque j’étais ado.

– Rendez-moi service, allez me chercher quelque chose à boire, je murmure aux filles, et je masse ma nuque en attendant qu’elles reviennent.

Wow, cette rencontre fortuite t’a fait de l’effet, Jones ! La conne, elle réussit encore à m’atteindre. Mais je ne peux pas la laisser faire.

– Revenez pour qu’on puisse baiser ! je crie dans leur dos.

Je ferme les yeux, c’est inutile. Je ne peux pas me débarrasser du regard qu’elle me lançait, avec ces yeux noirs comme le péché, cette mèche rose ridicule dans ses cheveux. Je palpite encore sous ma braguette, avide de son toucher.

]]>
<![CDATA[Lecture en cours #107]]>Tue, 28 Jul 2015 10:52:15 GMThttp://thereadinglistofninie.weebly.com/--avis--chroniques/lecture-en-cours-107
Après l'orage de Suzanne Roy


En quelques heures, la vie de Charlotte a basculé.
Alors qu’elle est sur le point d’annoncer à son fiancé qu’elle est enceinte, il se tue dans un accident de moto. Elle est désormais seule avec ses interrogations, le vide immense qu’Alex laisse derrière lui, et cette décision impossible à prendre – garder ou non l’enfant.
Dans la tourmente, Charlotte fait de son mieux pour accueillir la famille endeuillée d’Alex : sa mère et son frère, tout juste débarqués d’Angleterre. Très vite, Brenda et Carl gagnent la confiance de la jeune femme, et lorsqu’ils apprennent ce qu’elle essayait désespérément de leur cacher, ils se montrent d’un soutien inébranlable.
Charlotte acceptera-t-elle cette nouvelle chance de bonheur qui s’offre à elle ?
  • Rédigé par NINIE
]]>